Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

DOPAGE : LETTRE D’ÉLEVEURS À FRANCE-GALOP...

04 décembre 2015

Monsieur le Président de France Galop,

De plus en plus d'entraîneurs, lads, propriétaires, éleveurs, turfistes, journalistes, journaux, sites internet, voire reportages TV relèvent notamment deux faits :

- trop de chevaux ayant changé d'entraînement à l’issu d’une course à réclamer (vente quasi sans recours) ou non, voient (rapidement) leurs performances, soit (bien) meilleures soit (bien) inférieures *.

- des différences importantes entre les codes des courses Trot et Galop rédigés par les deux sociétés mères, approuvés par la même autorité de tutelle respectivement en janvier 2014 et en avril 2015.

Beaucoup d’observateurs s’étonnaient de certaines performances...//...  Depuis six mois, les plus imaginatifs ont trouvé l’explication, l’absence de vraie lutte face aux nouveaux produits dopants, indécelables.

Aussi, Monsieur le Président de France Galop, nous vous demandons :

Question 1 * : Pouvez-vous nous expliquer les performances “extraordinaires” ou à l’inverse “très mauvaises” de nombre de chevaux suite à un changement d’entraîneur, de manière rationnelle et cartésienne ? (Par exemple, les explications fournies par France Galop lors de la journée turfistes du 14.09.2014 à Longchamp ont fait sourire "Regain de jeunesse" pour un vieux cheval de Handicap débutant super en Groupe I. "Il y a de bons et de moins bons entraîneurs…" : que cela veut-il dire d’un point de vue commissaire ? Etc...).

 

Question 2 : Pourquoi cette “légèreté” du code des courses au galop comparé à celui du Trot ? La liste des produits prohibés au Trot est bien plus réaliste et pragmatique que celle au Galop, les sanctions en cas de tricherie étant par ailleurs beaucoup plus dissuasives... //... Au Trot sont cités et interdits des produits dopants courants, issus du milieu humain ou animal, améliorateurs tels l’ITPP, l’AICAR, le GW1516, le TB 500, certains non encore détectables par le LCH Laboratoire des Courses Hippiques ;

Au trot, un échantillon négatif peut être conservé (quid d’un re-contrôle ?) jusque dix ans après une course (excellent début de lutte contre les produits non encore détectables). Rien au galop. C’est une véritable porte ouverte à la tricherie...//...Involontaire ou bien délibéré ? Au trot, les amendes maximales sont de 100.000 euros contre 1.500 à 15.000 au galop... Comptez-vous proposer un alignement du code des courses au Galop sur celui du Trot, pour améliorer la lutte antidopage ? Ou bien, allez-vous continuer de laisser ce problème entier et le transmettre à votre successeur ?


Question 3 : Y a-t-il un lien entre les deux faits cités en début de lettre (performances inexplicables vs code “léger”) ?


Il faut démentir ou y remédier, pour couper court aux nombreuses rumeurs…//... Même le cyclisme ou d’autres milieux sportifs font beaucoup mieux, voire le ménage rétroactivement, cf. affaire Armstrong. Il ne faut pas attendre un énorme scandale qui anéantirait les courses hippiques...


Un "petit" éleveur-propriétaire représentatif d’une trentaine, y compris entraîneurs. 

ANALYSE ET COMPARAISON AVEC LE SPORT ! LES PARIEURS EN COLERE, communiqué sur la disparition des guichets