Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

LETTRE OUVERTE AUX MINISTÈRES DE TUTELLES

27 janvier 2016

Face à la prolifération de courses loteries (à l'étranger notamment) qui s'est traduite par une incohérence des résultats et une perte de confiance des parieurs avec la multiplication de certaines pratiques : "tours" (courses disputées sans avoir l’intention de participer à l’arrivée), préparations publiques, comportements suspects (affaires de jeux ?) jamais sanctionnés ;

Face à la constante multiplication des courses et des jeux, sans augmentation de la masse globale bien au contraire. Face à un intérêt du jeu aux courses hippiques qui s’est terriblement réduit avec des masses divisées qui ont délité les rapports à redistribuer, ce qui a eu pour effet de perdre un grand nombre de joueurs “intelligents” qui voyaient aux courses la possibilité de mettre en pratique leur expertise afin de contrôler la part du hasard et qui ont constaté des rapports en baisse sur les arrivées logiques ;

Face à l’image dégradée par un système de régularité (code des courses) qui n'a pas évolué depuis des décennies et par une “lutte” anti-dopage sans aucun contrôle extérieur (courses hippiques non adhérentes à l’Agence Française de lutte contre le dopage)

Après deux émissions d’investigations sur les faces cachées des courses, qui ont fait grande audience sur Canal+ en 2013 et 2015, et qui auraient remis en question un tel système monarchique dans tout autre secteur- il n'y a eu aucune remise en question des instances ;

Face à la séparation des réseaux PMU (en ville et internet) qui a été le choix le plus catastrophique qui pouvait être fait suite à la demande de l’Autorité de la Concurrence et qui va engendrer de lourdes pertes de recettes... alors que d'autres possibilités existaient, avec peu de dégâts, pour répondre à cette obligation (par exemple autoriser les sites privés à ouvrir des boutiques-agences dans le réseau en dur, ce qu'elles n'auraient pas ou peu fait vu les frais engendrés...

Face à l’opacité qui a régné autour de l’achat étrange -car disproportionné vu le chiffre d’affaires- de la société Gény-Infos par les sociétés de courses et le pmu. Face à un lien commercial pour le moins étrange de ce GIE sous tutelle, avec un groupe financier privé (Serendipity) qui a, lui, tiré de gros bénéfices sur cette transaction. Face à une opération qui a engendré une perte de quelques dizaines dizaines de millions d’euros de la filière, avant une revente également sans transparence aucune alors qu’il s’agit d’argent publique (issu des enjeux hippiques) ;

Les ministères de tutelles comptent-ils mener une étude sérieuse et indépendante du système afin que cette filière économiquement en danger, notamment en raison de son manque de transparence en son fonctionnement, ne devienne pas marginale, ce qui engendrerait une perte conséquente de revenus (impôt indirect) pour l’État et une crise majeure dans une filière qui collabore, de près ou de loin à plusieurs dizaines de milliers d'emplois (70.000 directs !)

Un été difficile, notamment à Cabourg... CONTINUEZ, NE CHANGEZ RIEN !