Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Pourquoi il ne faut pas jouer sur les modeste réunions étrangères…

20 novembre 2014

Le dimanche, le PMU nous propose désormais un programme de courses, en fin d’après-midi, sur des épreuves de trotteurs américains, à Yonkers... Alors qu’il faudrait se recentrer sur les fondamentaux et redonner l’envie de jouer sur les courses françaises, nos dirigeants persistent dans la fuite en avant qui consiste à faire jouer sur tout et n’importe quoi. En effet, tout comme nous le faisons pour d’autres réunions étrangères modestes, nous ne vous proposerons pas de pronos sur des courses sans références solides, sans garanties suffisantes... Pour nous, le pronostic, c’est un métier. 

Pas comme pour ces soi-disant pronostiqueurs, de télé, qui nous disent, par exemple, que TEXAS CHARM n’a pas bien couru samedi dans la première qualificative au Prix d’Amérique (course remportée par un très efficace TIÉGO D’ÉTANG). Ou encore comme ceux qui, il y a quelques semaines, oubliaient de mettre dans leur prono de conclusion, en huit chevaux, un concurrent incontournable sur lequel ils étaient d’accord pour dire, pendant l’émission, qu’il était une priorité. Avec ce commentaire hallucinant en guise de conclusion de leur pronostic : “Il n’y a plus qu’à espérer qu’il ne fasse pas l’arrivée...”. C’est cela le respect du parieur, le respect du turfiste ? Le respect... Qu’en font ces présentateurs “incitateurs” qui, contrairement à toutes les règles déontologiques, tentent de nous faire jouer sur ces courses étrangères... en totale contradiction avec le message obligatoire de l’État sur l’addiction au jeu. On nage dans l’hypocrisie la plus totale ! On l’avait vu à l’issue de la course truquée de début 2013, à Mons, avec enjeux PMU. La démonstration était faite que les rapports étaient suspects, pire, que la course avait eu un déroulement suspect (les commentateurs d’Equidia s’étaient écriés, en direct : “Mais que se passe-t-il ? “). Pourtant, aucune mise en suspension des paiements. Cette épreuve n’a non seulement pas empêché ceux qui avaient probablement truqué l’épreuve de toucher leurs gains, mais, à notre connaissance, aucune enquête n’a été diligentée sur ces enjeux suspects des deux côtés de la frontière (France et Belgique). D’autant plus que la plupart de ces courses à l’étranger se déroulent, à des milliers de kilomètres, sans que la France puisse avoir le moindre contrôle sur la régularité, pire, sur le dopage...  D’ailleurs, pour étayer notre position, rappelons une anecdote d’un grand driver bien connu qui, lors d’une expérience aux states, s’était étonné d’avoir gagné un jour une course sans avoir été contré... Les grands driver “U.S” lui avaient expliqué, après course, que c’était parce qu’ils l’avaient tous joué ! CQFD      

La confiance commence par la transparence... Une décentralisation sans queue ni tête !