Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Frilosité ou incapacité ?

27 octobre 2014

Vendredi, nous avons assisté à une grande première, un Quinté disputé hors de France -en Belgique- mais fort heureusement avec des trotteurs français et des drivers bien connus, même si certains étaient en concurrence à Vincennes, on se demande bien pourquoi. Que l’on ne vienne pas objecter une quelconque solution de substitution au cas où l’on aurait manqué de participants dans la course prioritaire. Il suffisait de croire au projet à fond et de mettre en place un programme riche de plusieurs épreuves de qualité à Mons et le risque était nul. En faisant preuve d’une telle frilosité, on a pris un autre risque, celui de se priver de quelques pilotes vedettes retenus à Vincennes -dont Jos Verbeeck-... À quoi bon ? 

Par ailleurs pourquoi, alors que Thierry Duvaldestin annonçait, suite à son travail de mardi, que SWEDISHMAN ne prendrait pas part à l’épreuve, un numéro (15) lui fut attribué pour vendredi ? Un léger “couac” où là encore une frilosité qui permettait d’annoncer “officiellement” 15 partants ? La course a donné lieu à une arrivée logique, malgré la faute initiale de deux des belles chances (SEVERINO et TALICIA BELLA), les autres répondant présents avec la victoire pour SOMETIME, devant le favori ROI DU LUPIN et SOLEA RIVELLIERE, laquelle remporte le circuit annuel de ces épreuves disputées un peu partout en Europe. Et comme le hasard fait bien les choses (!), la tirelire est tombée pour un gagnant de Quinté ordre ! Reste à connaître la vérité sur les enjeux, que nous étudierons en détail dans notre édition de samedi... avec le peu de chiffres à notre disposition, la politique du PMU étant de tenir secret ses chiffres. Là encore la “frilosité” est une priorité. On peut toutefois, dans un premier temps, constater une nette baisse des jeux simples (seuls mises consultables sur le site PMU) vendredi en Belgique. Avec un total “gagnant/placé” d’un peu plus de 900.000 € alors que l’on avait dépassé le Million d’euros les trois vendredis précédents d’octobre. Dimanche, Longchamp a fermé ses portes sur un programme avec un beau Groupe I (Prix Royal Oak, remporté par TAC DE BOITRON) de 13 partants mais les organisateurs avaient choisi la finale du “GTI”, d’un piètre niveau (handicap référence 28,5) avec seulement 12 partants pour servir de support au Pick5. Montrant une nouvelle fois leur “frilosité” ou plutôt leur incapacité à gérer les courses. 

Une décentralisation sans queue ni tête ! MESSIEURS LES PRÉSIDENTS...