Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

SILENCIEUX JUSQU’À LA MORT DU PETIT CHEVAL ?

07 juin 2014

CIRRUS DES AIGLES est un ambassadeur exceptionnel pour les courses, tout comme l’était avant lui READY CASH, mais toujours rien de particulier sur lui pour faire la promo des courses en France. S’il y avait un service événementiel autour de l'hippisme, on aurait par exemple fait en sorte que Vincennes ne débute plus à Midi, heure où les turfistes déjeunent mais plus tard dans l’après-midi. On aurait pu ainsi, par exemple, échanger les deux réunions de trot et faire courir Agen à l’heure du déjeuner ; quitte à sacrifier une réunion ou deux (il y aura aussi Feurs !) à cet horaire décalé autant que ce ne soit pas la principale.

À titre de comparaison, imaginerait-on, en football, jouer le match le plus important en “lever de rideau” ? Ainsi, dans un rêve un peu fou pour les courses mais qui serait déjà mis en place dans n’importe quel autre secteur “ouvert”, on pourrait décaler le Quinté et le faire courir en fin d’après-midi systématiquement le week-end, afin de s’assurer de meilleures recettes. En courant le Q+ en fin de réunion, on assure à la fois le spectacle (les gens restent pour l’épreuve la plus prisée au niveau des enjeux) et la recette. Autre avantage, la “télé publique”, quand elle daigne retransmettre le Quinté -ce qui n’était encore pas le cas dimanche dernier, France-Télévision consacrant son antenne à Roland-Garros- pourrait ainsi retransmettre le Quinté en fin d’après-midi tout en préparant un sujet en léger différé sur la course phare, la course spectacle, en l’occurrence ce samedi la Coronation Cup avec la gloire française CIRRUS DES AIGLES. Au lieu de cela, on tourne en circuit privé sur Équidia (c’est bien pour les spécialistes et les déjà conquis mais pas pour la quête d’un nouveau public) où l’on gère les affaires comme on peut avec des sociétés de courses qui n’anticipent rien... Ainsi, la Coronation Cup se déroule à 15h40 et le départ d’un groupe II hyper intéressant (voir ci-contre) à Vincennes est prévu à... 15h35. Et l’on va encore me dire que je critique tout le temps. Mais face à un tel gâchis, un tel déficit de promotion et d’images de notre sport, d’où découle un déficit d’enjeux, faut-il rester silencieux jusqu’à la mort du petit cheval ?

HOURRA OURASI ! CIRRUS DES AIGLES ET TIMOKO : À QUAND LA PROMO ?