Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

LA TÉLÉVISION GÉNÉRALISTE EST UN RELAIS ESSENTIEL

01 septembre 2014

Dimanche, nous avons encore vécu un moment de courses qui sort de l’ordinaire, avec le Prix de Diane. Il s’annonçait spectaculaire et ouvert, il le fut, même si la lauréate, AVENIR CERTAIN a surclassé l’opposition à l’issue d’une accélération finale époustouflante, qu’elle a su (c’était le seul doute à son sujet) placer aussi bien autour de 2.000 mètres que sur les 1.600 de le Poule d’Essai qu’elle avait déjà remporté de la même manière.

Cette pouliche hors du commun est donc demeurée invaincue, face pourtant à une belle opposition. La deuxième, AMOUR À PAPA a causé une surprise à la cote mais restait sur des prestations séduisantes qu’elle a confirmé courageusement pour devancer de peu XCELLENCE  et SHAMKALA qui a déçu... sans décevoir car elle est capable de beaucoup mieux faire avec un peu plus d’expérience... Il est donc important que France Télévision (FR 3 en l’occurrence) ait fait une émission spéciale dimanche après-midi pour ce “Diane” classique qui, hélas n’était pas Quinté avec seulement douze participantes. Mais si l’on doit se féliciter d’un tel projecteur sur les grandes courses (c’est dans le contrat des sociétés de courses avec France-Télévision) doit-on pour autant négliger, sur une chaîne nationale, la course du Quinté, reléguée à la ligne droite en différé en fin de programme, presque un “bouche-trou” alors que son résultat intéresse la majorité. Montrer de la compétition hippique  de haut niveau, c’est bien, mais pas au détriment de la course qui fait les enjeux et la survie des courses. Est-ce si difficile à comprendre ? Les dirigeants sont-ils aussi hermétiques que cela à une logique évidente ? Pourquoi, par exemple, ne pas avoir décalé les horaires de courses afin que FR3 puisse retransmettre le quinté et le Diane (c’était possible vu la longueur de l’émission dimanche après-midi) ou même en léger différé mais en intégralité…     

UN DÉFICIT SUR TOUTES LES CLIENTÈLES COURRIER DE LECTEUR : Triste constat d’un turfiste d’expérience...