Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Triste constat après "le" duel

29 avril 2014

Comment ne pas être pessimiste après un week-end qui fut grandiose pour les aficionados des courses hippiques et la victoire de CIRRUS DES AIGLES qui a fait connaître sa première défaite à TRÊVE ? Les chevaux, les jockeys, les entraîneurs ont été au rendez-vous. Et alors? Sans promo, sans mise en scène, vous pouvez avoir le meilleur scénario, les meilleurs acteurs, les meilleurs techniciens (c’était le cas, tout était réuni), vous n’en ferez un film reconnu que si les médias s’en emparent. Et pour ce faire, ce sont les services de communication qui doivent aller le “vendre”, le proposer aux grandes chaînes via des flashs vidéo, faire inviter les acteurs sur les plateaux. Malheureusement, rien de tout cela... . France-Galop a été d’une incompétence totale concernant le duel qui a eu lieu avant-hier à Longchamp.

Depuis une quinzaine, nous savions que Corinne Barande-Barbe avait choisi de courir le Ganay (Groupe I) avec CIRRUS DES AIGLES, et qu’il allait donc affronter l’invaincue championne TRÉVE (entraînement Christiane Head), tenante de l’Arc en 2013 ! Un match qui s’annonçait explosif et exceptionnel sous bien des angles. Par les entraîneurs, deux femmes exemplaires qui ont su obtenir de grands résultats dans un milieu d’hommes, que l’on peut même qualifier de “machiste.” Mais aussi par les extraordinaires histoires de ces deux champions qui n’auraient jamais dû se croiser. TRÊVE, (Prix de Diane et Arc de Triomphe à 3 ans face à ses aînés) et qui aurait pu entrer au haras comme tant d’autres.... À l’opposé, CIRRUS DES AIGLES, 8 ans, un âge canonique pour un pur-sang. Ce hongre d’exception a engrangé plus de 6 millions d’euros de gains en allant courir un peu partout dans le monde. Dauphin notamment d’un des purs-sang les plus impressionnants de ces dernières décennies, FRANKEL, CIRRUS DES AIGLES a montré sa classe, sa pugnacité et une longévité comme on n’en reverra peut-être jamais. Des circonstances exceptionnelles pour un duel d’anthologie. Tout était donc réuni pour en faire un grand sujet médiatique ! Pourtant, rien n’a été fait pour que le sport hippique ait une chance de s’ouvrir aux médias généralistes. Et sur place, à Longchamp, grâce à la nouvelle politique des entrées payantes délirantes, 300 personnes au rond de présentation. Triste constat.         

N’y-a-t-il donc personne pour réfléchir ? Quand la promotion des courses hippiques passe à côté du sujet