Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Les courses et leur promotion

22 avril 2014

C’est un sentiment étrange... Depuis l’époque où le PMU payait une fortune des acteurs qui avaient une image d’escroc au cinéma (André Pousse) ou des chanteurs qui déclaraient sur les plateaux que c’était un refuge pour les seringues et les dopeurs (Guy Marchand), j’ai l’impression que ni les sociétés de courses, ni le PMU n’ont réalisé la richesse de ce qu’ils avaient à proposer. Et ces derniers mois, cela n’a pas changé, ils sont toujours à côté de la plaque... Pourtant, dans Équidia Turf Club, il y a quelques semaines, le Président du PMU ne semblait pas opposé à la mise en place d’une stratégie de communication autour de la notion cheval, spectacle et compétition. Paroles, ou manque de soutien des instances dirigeantes -en sous-main-, les sociétés de courses ?

 Difficile de savoir. Toujours est-il qu’il est évident que rien n’a changé. Déjà, l’an dernier, les nouveaux spots du PMU nous ont laissé dubitatifs en raison de leur mauvais goût (attentat contre Kennedy) ou de leur cœur de cible car axé sur le hasard : une bonne pub mais que l’Agence qui les a réalisés aurait dû plutôt vendre à la FDJ...  Pendant ce temps, un trotteur, READY CASH, faisait l’actualité en finissant une carrière longue et riche d’événements. Pourquoi ne pas en avoir profité pour communiquer autour ? Il y avait pourtant tout pour prétendre toucher un large public avec un “publi-reportage” bien monté : un cheval d’exception, et le toujours très pertinent Philippe Allaire. Au lieu de cela, le grand public ne les  connaît guère. Quel gâchis. Idem pour l’exceptionnelle TRÊVE, invaincue et lauréate de l’Arc devant le fantastique japonais ORFÊVRE ! Là encore il y avait moyen de communiquer en bien autour de cette pouliche et de ce qui l’entoure... D’ailleurs, dimanche prochain, s’annonce comme un nouveau jour exceptionnel avec la confrontation entre TRÊVE, qui effectue sa rentrée, et CIRRUS DES AIGLES, encore un cheval qui aurait pu faire l’objet d’un publi-reportage porteur vu son profil ! Nous savons depuis dix jours que ces deux-là vont se retrouver dans la même compétition. Je suppose donc que les services de “com” ont tout fait pour proposer une promo exceptionnelle de cet événement aux grandes chaînes publiques, afin que ce week-end on parle des courses un peu partout sur les chaînes d’infos généralistes, et pas seulement sur Équidia où l’on prêche essentiellement des convaincus.

Quand la promotion des courses hippiques passe à côté du sujet SVP : des règles simples et non décourageantes