Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

DOPAGE : Les Etats-Unis dans la tourmente... Que fait la France ?

03 avril 2014

Cela fait l’actu sur internet. L’association PETA, qui veille sur la protection animale aux States, vient de réaliser un documentaire accablant pour l’entraîneur Steve Asmussen, portant ainsi le discrédit sur les courses américaines. En France, les commentaires vont bon train. Tout d’abord les faits. Infiltrée en qualité d’employée, une représentante de l'association filme en caméra cachée sur plusieurs jours. On y découvre des propos monstrueux concernant les chevaux, véritable outil de rentabilité.

Des machines à courir et à exploiter. On y découvre certains procédés pharmaceutiques, comme l’utilisation du Lasix pour tous les chevaux, alors que cela devrait être réservé aux asthmatiques... On y montre l'administration de médications à des fins non thérapeutiques. Une impression de travailler dans un labo pharmaceutique plutôt que dans une écurie témoigne l’infiltrée...

Scandaleux. Mais est-ce si étonnant ? En France, on voudrait nous faire croire que l’on est à des années lumières de cela. Les intervenants d'Équidia Turf Club, lundi dernier, sont allés dans ce sens. Il faut que tous soient, d’une manière ou d’une autre, rémunérés par les organisateurs. Quelle crédibilité apporter par conséquent à leurs propos ? Notamment à ceux de Dominique Boeuf qui n’y voit là qu’un reportage à charge, pour détruire. C’est sûr qu’étant habitué depuis des décennies à voir ou entendre des propos de « bisounours », propagés avec la bénédiction et sous la surveillance des autorités des courses en France, on peut trouver le procédé choquant. Personnellement, en tant que journaliste, je ne vois pas où est le problème si l’enquête menée est à des fins salutaires. Et c’est le cas pour les courses, surtout pour les chevaux victimes de ces traitements. D’ailleurs, les autorités des courses en France se méfient tout particulièrement de ce genre de reportages et organise tout pour les enrayer; À titre d’exemple, la SPA ne risque pas de procéder à une telle enquête, sa nouvelle présidente, depuis quelques mois, n’étant autre que Natacha Harry, qui collabore avec les instances des courses depuis plusieurs années, étant rémunérée pour des reportages qui nous expliquent que tout est merveilleux dans le meilleur des mondes. Génial, non ?

Un “pilote” peut faire gagner... mais aussi perdre AFRICAN STORY s'est baladé...