Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Le parieur, toujours la dernière roue du carrosse...

08 mars 2014

Les nouvelles règles d’écurie appliquées par les sociétés de courses concernant le jeu simple gagnant sont insensées, on l’a vu à plusieurs reprises depuis quelques mois. Pourtant, aucun dirigeant ne semble vouloir aborder la question. On le sait, la règle n’impose désormais ce “couplage écurie” de deux chevaux en jeu simple que quand ils portent la même casaque. Une aberration ! On a vu des concurrents de mêmes propriétaires (MAGIC RIO et AMERICAN PICK dans un Quinté) courir, et l’un d’eux gagner sans être “couplés”! Il y eut d’autres cas.

Dimanche dernier, à Agen (PMU) nous avons assistés au succès d’ACADIE DU GOUTIER (32/1), propriété de l’Écurie Norbert Vimond, alors que ce dernier drivait... un autre cheval, ATOME DESBOIS, cinquième alors qu’il était grand favori, et sous d’autres couleurs (J.C.Labrousse )! Comment expliquer une logique des courses avec une telle arrivée où, non seulement ces deux chevaux ne faisaient pas écurie, mais où un propriétaire-entraîneur-driver pilotait contre ces intérêts “visibles” (la casaque). Sur le fond c’est interdit par le règlement. Ici, c’était autorisé car Norbert Vimond est copropriétaire des deux chevaux. Sauf que personne ne le savait et que pour les parieurs, c’est aberrant. Nous avons cette semaine sollicité par écrit le Directeur technique Guillaume Maupas... Jusqu’à ce jour, silence radio. Le parieur appréciera.

LA SÉPARATION DES MISES PMU “INTERNET” DU RÉSEAU EN VILLE Tribune Libre de notre confrère Jean-François PRE