Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

COURSE TRUQUÉE EN BELGIQUE MAIS AUCUNE ENQUÊTE POUR CONNAÎTRE LES COMMANDITAIRES

09 février 2013

 Le 21 janvier dernier, à Mons en Belgique, une course, support des enjeux PMU en France, a vu l'un des concurrents être tiré d'une manière tellement visible, que même les commissaires n'ont pas pu faire autrement que de sanctionner. Comment, en effet, n'auraient-ils pu ne pas voir que Mademoiselle Stappaerts (propriétaire-permis d'entraîner et cavalière) a empêché son cheval EASTERN WARRIOR d'obtenir la victoire ? Dès le dernier tournant, alors qu'elle vient à hauteur de l'animateur, elle commence à regarder derrière et a tenter de freiner l'ardeur de son partenaire (casaque blanche, manches grenat, toque grenat pois blancs).

La vidéo : http://youtu.be/h_acLrRkJ8U?t=59s 

À mi-ligne droite, alors que ses deux seuls rivaux (les trois autres, curieusement, sont déjà cinquante mètres derrière...) commencent à être sollicités, elle est toujours à leur hauteur tout en continuant désespérément de ralentir son partenaire... Dans les cents derniers mètres, c'est la panique ; l'un des deux animateurs est cuit, très sollicité, et EASTERN WARRIOR vient à sa hauteur tout en étant ralenti. La cavalière n'hésite pas alors à tirer sur son partenaire, ne voulant pas terminer dans les deux premiers ! Évidemment, elle sera convoquée par les commissaires. Elle écopera d'une exclusion jusqu'à la fin de l'année 2013, avec interdiction de redemander une licence avant 2018. Même sanction, de cinq ans donc, pour le cheval.

On commence à lire ou entendre alors un peu partout que la sanction est exemplaire et normale. Soit. Mais faut-il pour autant en rester là ? Je suis en effet sidéré de voir que tout le monde se satisfasse de si peu... C'est un peu comme si un assassin, pris l'arme à la main après un meurtre dans un club privé, était exclu de ce club ! Trouverait-on normal de ne pas demander à la police d’intervenir ? Ne serait-ce que pour savoir à qui profite le crime afin que cela  ne se reproduise pas. Car des questions sont sans réponse. Est-ce une initiative de l'auteur des faits, si c'est le cas pour quel motif ? Ou bien le crime a-t-il été commandité, et alors par qui ?

Pourtant, on assassine mademoiselle Stappaerts, et tout est plié. Curieux. Et si elle a été menacée, ou payée pour ne pas terminer dans les deux premiers ? Est-ce une question dont la réponse n'intéresse personne ? Pas même en France où nous n'avons eu aucune réaction ni de France Galop, qui aide à organiser ce type de réunion à Mons, ni du PMU qui, pourtant, prenait des paris sur la course !

Réactions d'autant plus nécessaires que d'autres questions, liées directement aux jeux, ne manque pas de se poser mais sur lesquelles le poids du silence semble peser. Pourtant, il ne nous pas fallu longtemps pour se rendre compte que les rapports étaient curieux et disproportionnés dans cette course, notamment du côté du PMU français. Jugez vous-même :

Le gagnant, Rio Bravo (qui avait la sixième chance technique sur six !), et qui n'avait pas montré sa forme récemment (donc peu ou pas d'atouts...) gagne à 22/1. Cote normale. Mais le couplé, avec le favori ne fait lui que 14/1. Pas cher payé....

Pire, sur le site du PMU français, on s’aperçoit que le rapport probable du couplé gagnant était de moins de 5 euros vers 16heures. Il y a donc eu des paris d'initiés au PMU français, et ce très tôt dans l'après-midi, la course s'étant déroulée à 19h55...

Ce qui est également étonnant, c'est que sur "eurotierce.be" qui est le site officiel des courses belges à Mons (voir ci-dessous), les rapports sont inversement étranges : le couplé gagnant fait afficher là un rapport "normal" (40,10). En revanche, le gagnant, un outsider au rapport normal en France (23/1) a fait afficher... 5,90 en Belgique !

La conclusion est donc simple. De toute évidence, des paris d'initiés ont été faits au PMU français pour le couplé gagnant. Et des paris d'initiés ont été fait sur le lauréat en Belgique...

Pourtant, malgré ces faits, très inquiétants sur les rapports d'une course où il est avéré que le troisième a été volontairement retenu, aucune enquête de police n'a été initiée, ni en Belgique ni en France... Et l'on voudrait même nous faire croire, avec la complicité de la plupart des médias français, que l'affaire est terminée, et qu'elle est même, selon certains “journalistes” bienveillants, un exemple de la bonne surveillance des courses en France ! 

Dans le milieu, je m'étais presque habitué à l'omerta d’un système où il ne fait pas bon dire la vérité. Mais là, on touche le fond de la malhonnêteté intellectuelle.

Bilan : une course truquée avérée, des rapports suspects tant en France qu'en Belgique, et rien ne se passe...

Combien de temps encore les autorités espèrent-elles gérer les courses dans un système aussi opaque et douteux, au détriment de la confiance de parieurs qui ne peuvent que s'éloigner d’un milieu étouffé par un laxisme coupable ?

Enfin question ultime : que compte faire l'ARJEL (autorité des jeux en ligne) organisme officiel  sous contrôle de la République française, totalement silencieux sur cette affaire alors que l'on note parmi ses cinq missions principales :

- protéger les populations vulnérables, lutter contre l’addiction

- s’assurer de la sécurité et de la sincérité des opérations de jeux

- lutter contre la fraude et le blanchiment d’argent.              

 

JEUX SUR LA COURSE TRUQUÉE  À MONS LE 21 JANVIER

 

RAPPORTS JEU SIMPLE GAGNANT :               

* RAPPORT AU PMU FRANCE          : 23,20

* RAPPORT EUROTIERCE (*) PMU BELGE : 5,90

 

RAPPORTS COUPLE GAGNANT :            

* RAPPORT AU PMU FRANCE          : 15,00

* RAPPORT EUROTIERCE * PMU BELGE : 40,10

 

(*)  Le but social d'Eurotiercé est la prise de paris sur les courses hippiques afin de dynamiser l'élevage et l'activité "courses" en Belgique (entraînement et entretien des chevaux). Aucun profit n'est possible pour les actionnaires.

Sa volonté est d''assurer une transparence parfaite dans les paris avec un retour complet vers le parieur. Elle veillera à donner un maximum de notoriété et de rétribution pour le secteur des courses hippiques en Belgique.

 L’actionnaire principal est la fédération nationale des courses.

AVOIR LE COURAGE DE RÉFORMER... OU DEVENIR “HAS BEEN” ? DÉCISIONS INCOHÉRENTES ET PERTE DE CONFIANCE DES PARIEURS