Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

IL N’EST JAMAIS TROP TARD, QUOI QUE...

23 septembre 2013

Lors d’un conseil d’administration de France galop la semaine passée, la société, via son Président Bertrand Bélinguier, a fait part “d’entretiens qu’il avait eus avec des représentants de la filière hippique en Allemagne, en Belgique et en Espagne et de perspectives de développement importantes pour l’activité des courses françaises dans ces pays, notamment dans les deux premiers“. ENFIN ! Nous préconisons en effet depuis longtemps cette piste essentielle pour l’avenir des courses en France, à savoir faire jouer les grandes nations européennes sur les courses françaises.

Nous sommes en effet le seul pays en Europe à pouvoir faire prospérer des courses de haut niveau dans les trois spécialités et, au lieu d’exploiter cette piste évidente, on a passé des années à jouer la facilité en augmentant les programmes proposés aux parieurs français, comme si les porte-monnaies de ces derniers étaient extensibles... 

À ce sujet, les mauvaises habitudes perdurent puisque les membres du Conseil d’Administration ont donné leur accord sur les programmes de plat et d’obstacle des meetings d’hiver 2013/2014 établis sur la base de 6 nouvelles réunions en décembre à Lyon la Soie (3) et Pornichet (3) et 5 réunions supplémentaires à Chantilly entre le 24 janvier et le 22 février. Pourtant, en parallèle, et c’est là une bonne nouvelle, ce même Conseil “a souligné les conséquences de la densification du calendrier des réunions Premium sur le calendrier des hippodromes en régions avec le transfert de réunions du week-end en semaine ainsi que les contraintes horaires imposées aux professionnels et demandé de prévoir une pause de l’augmentation de l’offre au 1er semestre 2014, à titre de test”.

Toutefois, si c’est une bonne nouvelle que certains dirigeants prennent enfin en compte l’overdose de courses pour les professionnels, il est curieux de noter que les parieurs ne sont pas même mentionnés dans cette perspective. Comme quoi une bonne nouvelle ne l’est jamais tout à fait quand elle vient des sociétés de courses ? On n’ose le croire.

COURRIER DE LECTEUR : "J’avoue être désabusé par les courses et leurs arrivées" LETTRE OUVERTE AUX DIRIGEANTS DES COURSES: programme et horaires