Bibliothèque

Pour découvrir une sélection de nos

POINTS DE VUE publiés les années précédentes, cliquer sur une période.  

Points de vue sur le monde des courses hippiques : 

un regard sans concession

Passionnée, l'équipe de journalistes vous propose de tout savoir sur l'organisation, les compétiteurs hommes et chevaux mais aussi sur les abus, les privilèges... Par le biais d'articles de fond sur des faits récents, ou de dossiers sur les grands sujets qui font débat, un seul objectif : que les turfistes passionnés puissent tout savoir et ainsi avoir un jugement s'appuyant sur... la vérité.

Le maître mot, trop souvent oublié par la presse.

 Articles rédigés par Patrick LANABÈRE

 (copies sous réserve d'autorisation)

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Cohérence programmes / jeux : cesser les tests perdus d’avance

03 décembre 2017

Alors que pour tenter de relancer les enjeux les dirigeants ne cessent de parler d’optimisation, on se demande quelles sont les conséquences de ce juste constat... Juste tant il est évident que les programmes -en amont- et les choix des jeux -en aval- sont depuis quelques années consternants. Il semble en effet qu’aucune cohérence ne soit dans le logiciel, si logiciel il y a… En fait, il semble que tout cela soit fait dans l’improvisation, au gré des humeurs de décideurs qui suivent une ligne de… girouette. Tantôt ces choix sont dictés par le nombre, tantôt par la qualité, puis par le nombre d’étrangers au départ, ou par la popularité des chevaux, c’est selon... Selon quoi ? C’est bien la question.

Manque à gagner assuré...

 

Encore un exemple cette semaine avec le choix, incompréhensible, de France-Galop d’avoir placé le Quinté de mardi dernier dans une course de qualité (Listed) mais pour pouliches de 3 ans quasi inconnues du grand public ! Comment imaginer une seule seconde que les jeux les plus populaires, s’adressant par définition a de la clientèle moins spécialisée que les autres courses, puissent intéresser la masse des joueurs s’ils ne connaissent pas les participants ? En d’autres mots, comment choisir cette course plutôt que le handicap de bon niveau, s’adressant à des chevaux hyper-connus, vedettes de nombreux quinté ces derniers mois ? C’est incompréhensible.

Pour vérifier cette évidence, nous avons croisé les enjeux de mardi dernier, avec ceux de 2016 où la situation était inverse (et logique) à savoir le Quinté dans le gros handicap, et le Pick5 dans la “Listed”. C’est évidemment sans appel.

Le quinté cette année a généré 3.356 millions d’euros, contre 3.613 millions en 2016. Soit 256.000 € de baisse (-7%)…

Côté Pick5, baisse également cette année de près de 15% malgré plus de participants, 16 contre 13 en 2016 !

Constat implacable de ce qui n’est une surprise pour personne… Tout du moins pour ceux qui connaissent les turfistes et travaillent auprès d’eux. Dès lors, combien de mois ou d’années va-t-on encore laisser la politique des programmes et le choix des jeux aux mains de personnes qui, bien que de bonne volonté, n’ont pas les connaissances du “terrain de jeux” pour l’exploiter dans l’intérêt de tous ?

 

Cagnes : un outsider a 28/1... ne rapporte que 7,50 € ENJEUX DE L’ARC : les chiffres catastrophiques appellent à réagir !