Le lexique Vérité

Comprendre le langage turfiste


Pour que rien ne vous échappe dans ce monde passionnant des courses hippiques

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

A

Action : souplesse et envergure des foulées ou des battues. Un cheval à grande action préfère les grandes pistes. Un cheval a plus petite action (on dit de lui qu’il “répète”), lui, est plus à l’aise sur des tracés pus tournants.

 

AFASEC : Association de Formation et d'Action Sociale des Écuries de Courses. Missionnée par l'institution des courses (France Galop et Société du Cheval Français), elle forme les jockey, drivers, cavaliers d’entraînement, lads-drivers, premiers garçons, garçons de voyages et assistants entraîneurs. L'expression "couru AFASEC" qualifie un cheval n’ayant jamais couru, mais ayant participé à une course école.

 

Affûté : se dit d'un cheval de courses au summum de sa forme et préparé avec soin pour un objectif précis.

 

Age : c’est l’âge « administratif » du cheval qui est porté sur les programme de courses. Tous les chevaux vieillissent “officiellement” en même temps d'un an chaque 1er janvier. En réalité, ils naissent à partir du mois de janvier et pour les plus tardifs jusqu’à fin juin / début juillet.  Ils peuvent donc avoir jusqu’à 5 ou 6 mois d’écart d’âge effectif, ce qui est très important à 2, 3 et 4 ans, période d’adolescence de l’équidé.  Les chevaux peuvent courir à partir de 2 ans en Plat et au Trot et à  l'âge de 3 ans sur les Obstacles. Sans limite pour les galopeurs, jusqu’à 10 ans pour les trotteurs en France.

 

Alezan : se dit d'un cheval dont la robe est de couleur fauve.

 

Allant : se dit d'un cheval véloce et / ou dont la fougue est parfois difficile à canaliser.

 

Allocation : montant alloué aux sept premiers chevaux classés d’une course, dont le financement est assuré par un prélèvement sur les enjeux - variable avec une moyenne de 30% -  au profit des Sociétés de Courses (Trot , Galop).

 

Allongé : se dit d’un cheval dont l’entraîneur tente un essai sur une distance plus longue que celles sur lesquelles il s’est déjà illustré.

 

Allure (d’une course) : rythme plus ou moins élevé auquel se dispute une compétition, impulsé par le cheval ou les chevaux de tête. Allure peu sélective (train peu sélectif) : faux rythme par à-coups qui peut handicaper les meilleurs. À l’inverse, une course disputée à allure sélective se déroule à un rythme élevé d’un bout à l’autre.

 

Allures (d’un cheval) : Mode de déplacement du cheval. Il y a trois allures : le Pas, le Trot et le Galop. Dans l’allure intermédiaire, le trot, il existe des dérivés, comme l'amble, l'aubin ou le traquenard (voir leurs définitions).

 

Amble : Allure du cheval qui consiste à propulser simultanément les jambes d’un même côté : antérieur et postérieur droits au sol, puis antérieur et postérieur gauches, alternativement. Cette allure est sanctionnée dans les courses au trot (disqualification du concurrent). Il existe notamment en Amérique du Nord de nombreuses compétitions réservées aux chevaux ambleurs.

 

Anglo-arabe : cheval issu d’un croisement de pur-sang anglais et de pur-arabe, à hauteur de 25% minimum pour ce dernier.

 

Anglais : la grande majorité des pur-sang sont de race anglaise.

 

Animateur : se dit du cheval qui anime la course, en tête du peloton.

 

Apprenti : futur jockey en train d'apprendre son métier. L'âge minimal requis est de 16 ans. Il conserve ce statut tant qu’il n’a pas atteint un certain nombre de victoires : 35 en obstacles, 50 au trot, et 70 en plat. Certaines compétitions sont réservées aux apprentis. Dans quelques autres, ils se mesurent au jockeys ou drivers professionnels avec un avantage en terme de poids (décharge de 3 à 7 livres) ou de distance (avance de 25 mètres).

 

Aptitude : se dit d’une capacité particulière du cheval à s’illustrer dans certaines conditions. Aptitude au terrain (bon, souple, collant, lourd). Aptitude à la distance (courte ou longue). Aptitude à la corde (à droite ou à gauche) ou à la ligne droite (tracé rectiligne). Aptitude aux obstacles plus ou moins gros (steeple ou haie).

 

A.Q.P.S. : abréviation de “Autres Que Pur-Sang”, qui englobe plusieurs races issues de croisements entre anglo-arabe et  demi-sang, ainsi que les croisements entre ces deux races et le pur-sang. Ils obtiennent d’excellents résultats, voire sont dominateurs, dans les courses d’obstacles et sont d’ailleurs très recherchés, ironie du sort, par les britanniques. 

  

A réclamer : course à l'issue de laquelle les chevaux sont mis en vente aux enchères, avec un minimum : le taux de réclamation indiqué dans les conditions de la course. Chaque acheteur potentiel fait une proposition chiffrée par écrit, déposée sous enveloppe fermée dans une urne mise à la disposition des futurs acquéreurs dans l’enceinte des balances, pendant environ une quinzaine de minutes après l’arrivée de la course. Le plus offrant emporte le cheval. En cas de deux offres similaires, il y a tirage au sort à pile ou face.

 

Attelé : course réservée aux trotteurs munis d’un sulky.

 

Attendre ou course d’attente : ménager les ressources d’un cheval jusque dans la phase finale.

 

Aubère : robe mélangée de poils roux et blancs.

 

Aubin : trot irrégulier, le cheval galope des antérieurs. Allure sanctionnée dans les courses au trot par la disqualification.

 

Autostart : au Trot, départ lancé derrière une puissante automobile spécialement aménagée à son arrière de deux ailes rabattables avec des places numérotées de la corde vers l'extérieur, et dans laquelle prend place le starter (juge du départ). Sa mission est d'emmener les Trotteurs à une allure progressive jusqu'à la ligne de départ, de façon à ce qu'ils s’élancent dans des allures correctes.

B

Bai : se dit d'un cheval dont la robe est composée de poils fauves, roussâtres et dont les crins et les extrémités des membres sont noirs. En clair, un cheval de couleur "marron".

   

Balais : haies, en langage turfiste.

 

Balances : sur l'hippodrome, enceinte réservée  aux professionnels (propriétaires, entraîneurs, jockeys et drivers, membres d'écurie). S'y déroule notamment la pesée des jockeys avant et après course.

 

Balzane : poils blanc au bas des jambes du cheval, où la surface cutanée est plus particulièrement sensible.

 

Banquette : talus en terre qui sert d'obstacle dans les disciplines de steeple et de cross.

 

Base : cheval possédant une belle chance de finir dans les trois premiers, et suffisamment fiable pour être pris en point d'appui dans un pari (base de champ total, de champ réduit).

 

Bâton : synonyme dans le jargon turfiste de la cravache.

 

Betting : de l'anglais « to bet », parier. Ensemble des cotes (rapports probables) des différents chevaux d'une course.

 

Billarder : se dit d'un cheval dont les antérieurs se déportent en dehors.

 

Bonnet : le bonnet « ouvert » est sans œillères et oreilles bouchées. Le bonnet « fermé » est également oreilles bouchées mais avec œillères ». Ils servent à isoler des bruits et optionnellement de la vue latérale le cheval pendant sa course afin de le maintenir concentré.

 

Book : abrégé de bookmaker, preneur de paris qui propose une cote au parieur. Le principe est souvent opposé à celui du pari mutuel.

 

Bottom-weight : se dit du cheval qui porte le poids le plus léger dans un handicap (courses de galop).

 

Bouchons : boules (liège, mousse ou coton) placées dans les oreilles du cheval, ayant pour but de l'isoler des bruits extérieurs pendant la course, afin de le calmer. Elles peuvent être amovibles (on débouche les oreilles pendant le parcours) et servent ainsi à motiver le cheval par l'environnement (bruit des adversaires et voix du jockey ou driver).

 

Box : compartiment individuel d’une écurie. Il peut être ouvert (stalle) ou fermé.

 

Braqué : se dit d'un cheval qui porte la tête de travers, faisant preuve de mauvais vouloir ou perturbé par élément extérieur qui l'effraie.

 

Bull-finch : obstacle de steeple formé d'une haie vive placée sur une butte de terre, encadrée par deux petites haies.

C

Calendrier des courses : programmation des courses hippiques, nationales, régionales, locales mais aussi internationales pour l’année en cours...

 

Canter : allure modérée légèrement plus élevée que le pas ou la marche. Par extension, devenue un exercice d'échauffement au trot comme ou galop avant la compétition, sur l'hippodrome, dans le but de chauffer les muscles et de faire monter le rythme cardiaque. C'est aussi le moment peu avant le départ de la course où les observateurs avisés peuvent déterminer l'état physique du cheval en terme d'énergie, de volonté, de stress et de souplesse physique. Par une autre extension, "gagner dans un canter" signifie gagner très facilement en parcourant les dernier mètres au ralenti. parler d'un cheval qui l'a emporté sans effort.  

 

Casaque : tunique aux couleurs du propriétaire du cheval, portée par le jockey ou le driver pendant la compétition.

 

Castration : opération qui consiste à ôter les testicules. Devenu hongre, le cheval se montre moins agressif, tant vis-à-vis des autres mâles que de l'homme. Il devient également indifférent aux juments. Cela permet souvent de rendre le cheval plus docile et par conséquent plus maniable. La quasi totalité des grandes épreuves leur sont interdites, comme par exemple l'Arc de triomphe (en Plat), le Prix d'Amérique (au Trot), le Prix de Cornulier (au Trot monté), étant réservées aux chevaux dit "entiers" pouvant par la suite devenir reproducteurs (étalons) et par conséquent transmettre leur potentiel génétique.

 

Cavalière : femme jockey disputant des courses pour amateurs, dont certaines leurs sont réservées.

 

Chanfrein : partie centrale de la tête du cheval, de la base des yeux aux naseaux.

 

Cheval de jeu : cheval se dévouant pour un compagnon d'écurie en imprimant à la course l'allure souhaitée par l'entourage commun des deux concurrents. Le cheval de jeu sacrifie sa chance.

 

Chèque pari : récépissé délivré en lieu et place d'espèces suite à un pari gagnant, qui permet de payer ses paris PMU ultérieurs. Il peut aussi être délivré par un point Pmu manquant de liquidité pour pouvoir verser la somme gagnée en espèces. Montant unitaire maximum : 800 €. Validité : 2 mois (date de péremption mentionnée) dans n’importe quel point de vente PMU (qui accepte de reverser des espèces), au guichet, sur une borne et sur les hippodromes raccordés au système central.

 

Classique (cheval) : se dit d’un cheval ayant été classé dans les 5 premiers d’une course de Groupe 1 (niveau le plus élevé).

 

Classique (distance) : se dit de la distance référence d’une discipline : 2.400 mètres en Plat,et  2.700 mètres au Trot.

 

Classiques (courses) : le niveau le plus élevé de courses hippiques.

 

Cloche : en caoutchouc, elle se passe autour du sabot pour protéger les antérieurs et les postérieurs des atteintes au niveau de la couronne ou du talon. Au Trot, elles représentent un poids qui permet d'équilibrer le cheval dans ses allures.

 

Code des courses : ensemble des dispositions regroupant pour chaque spécialité toutes les règles appliquées dans l'organisation des courses publiques sur l'ensemble des hippodromes français : conditions de qualification des chevaux, identification de ceux-ci, procédure d'engagement, nature des épreuves, règles concernant les départs, les arrivées, le déroulement des courses, obligations et droits des propriétaires, des entraîneurs et jockeys, appréciations et sanctions éventuelles des irrégularités.

 

Coefficient : nombre de fois que l’on joue la mise de base dans un pari.

 

Commissaires des courses : personnes bénévoles (mais défrayées) chargées du bon déroulement et du contrôle de la régularité des courses, disposant d'un pouvoir de décision total : annulation d'épreuves, modification de classement... Ils  sont nommés par les Sociétés de Courses (Cheval Français et France Galop) dirigées par un comité composé d'éleveurs, propriétaires et entraîneurs. Ils sont donc dépendants de ceux qu'ils ont à juger... Pour les réunions principales, ils sont quatre à officier.  Ainsi, suite à une enquête, chaque commissaire exprime une voix et en cas d'égalité (2 voix contre 2), la voix du commissaire principal (le premier sur la liste mentionnés sur le programme) compte double. Ce dernier peut par conséquent quasiment seul emporter la décision de disqualification ou de maintien. En province, ils sont la plupart du temps des notables, pas forcément connaisseurs en matière de courses hippiques.

 

Conditions de course : cheval et jockey ou driver doivent remplir certaines conditions pour être admis dans une course, âge, sexe, gains... Elles réglementent le poids à porter (Galop et Trot monté) ainsi que le rendement de distance (Trot).

 

Corde : lice fixe ou mobile délimitant la piste à droite (corde à droite) ou à gauche (corde à gauche). Au galop (plat), on appelle "place à la corde" le numéro attribué par tirage au sort à chaque concurrent dans les stalles de départ. Au trot, seuls les départs à l'autostart sont déterminés par un numéro tiré au sort, le n°1 étant au plus près de la corde. En fonction des hippodromes (et donc de la largeur de la piste), sept, huit ou neuf concurrents sont positionnés en première ligne, les autres étant en seconde ligne.

 

Cote : terme pour désigner les rapports probables d'un pari. Ainsi, un jeu simple gagnant de "3/1" rapporte quatre fois la mise, c'est à dire un bénéfice de 3 pour 1 mise engagée. En terme de rendement, un tel pari est donc bénéficiaire de 300%.

 

Coude : un trotteur "va au coude" lorsqu'il replie sa jambe de telle sorte que son sabot vient frapper le coude qu'il faut alors protéger par une pièce de cuir, appelée guêpière de coude.

 

Couleurs : tenue portée par les jockeys ou les drivers dans une course. Elle se compose d'une casaque et d'une toque aux motifs et couleurs du propriétaire afin de l’identifier. Lors de plusieurs partants dans une course appartenant à un même propriétaire, on différencie les chevaux par une écharpe de couleur.

 

Courses hippiques : ensemble des courses de chevaux au galop (courses de plat ou d'obstacles) et au trot (attelé comme monté). Cela n'inclue pas les compétitions de concours hippique, dites de sauts d'obstacles ou jumping (dressage équestre ayant pour objectif le saut d'un parcours spécifique d'obstacles dans un temps chronométré obligatoire).

 

Crack : qualifie un cheval d'exception.

 

Cravache : bâton qui sert à solliciter le cheval. Elle ne doit pas dépasser une longueur déterminée dans chaque discipline. Son usage est plus ou moins réglementé en Europe, allant jusqu'à l'interdiction au trot dans certains pays scandinaves (notamment en Norvège). Les bons professionnels n'en ont guère besoin : elle était même qualifiée par certains très grands entraîneurs d'"arme des faibles"...

 

D

Dead-heat : Classement ex-aequo de chevaux franchissant ensemble la ligne d’arrivée et que la photo n’a pu départager.

 

Débourrer : Dresser un jeune cheval, lui apprendre à supporter un cavalier et à répondre à ses commandements. Le débourrage est important dans la mesure où le jeune cheval garde en mémoire de nombreux souvenirs inhérents à cette période. Idem pour le trot attelé. Cette phase peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

 

Décharge : Au Galop, mais également au trot, dans certaines courses, les jockeys apprentis bénéficient d’une décharge. Leur cheval portera un poids inférieur à celui initialement prévu. Côté chevaux, la décharge peut aussi s’appliquer aux femelles par rapport aux mâles, ou encore pour des jeunes pur-sang (3 ans) face à leurs aînés. Au Trot Monté, les apprentis et les jockeys n’ayant pas gagné un certain nombre de courses (en général 50 victoires) peuvent bénéficier d’une décharge de plusieurs kilos par rapport aux jockeys pros. Dans les courses de Trot Attelé, il n’y a pas de décharge car pas de notion de poids. 

 

Déclassé : Se dit, en amont, d'un cheval qui affronte des adversaires d'une valeur nettement inférieure à la sienne.

En aval, on peut le dire d’un cheval rétrogradé (disqualifié ou déclassé).

 

Dedans (en) : Venir en dedans, produire son effort en dedans. Au lieu de déborder ses adversaires par l'extérieur et de couvrir ainsi du terrain supplémentaire, certains jockeys préfèrent passer entre la corde et leurs rivaux. C'est une tactique qui comporte certains risques, les aléas étant plus nombreux. On peut demeurer enfermer derrière des animateurs fatigués et ne pas pouvoir se dégager. On peut dire alors que « la corde ne s’ouvre pas ».

 

Défendre un cheval : Se dit d'un propriétaire qui fait courir un cheval à réclamer (le cheval est à vendre aux enchères aussitôt la course disputée) et qui met dans l'urne un bulletin avec un prix supérieur au taux de réclamation. Il montre ainsi ne pas vouloir, en fait, vendre son cheval, ou pas en dessous d’un certain tarif (son enchère)

 

Demi-frère, demi-sœur : Se dit d'un cheval ayant la même mère qu'un autre, mais pas le même père. La notion de descendance familiale est en effet toujours maternelle avec les chevaux.

 

Demi-sang : Cheval issu du croisement d'un pur-sang avec un cheval d'une autre race. Il peut également être issu du croisement de 2 demi-sang.

 

Derby : Epreuve réunissant les meilleurs chevaux d’un pays et d’une géénration. Cette notion, issue des courses britanniques, est surtout utilisée pour les courses de Galopeurs et de trotteurs partout en Europe sauf en France, au trot. On parle alors de Critérium pour le même principe : épreuve réunissant les meilleurs Trotteurs d’une génération (2,3 4 ou 5 ans entre eux).

 

Dérober (se) : S'emploie pour le cheval qui refuse de sauter un Obstacle ou qui s'écarte du parcours prévu. Il est alors disqualifié pour n’avoir pas respecté le tracé officiel de la course.

 

Désuni : C'est généralement au Trot que le terme est employé pour désigner un cheval dont le Trot n'est plus très carré. Avant une faute par exemple, le cheval commence à se désunir en ne restant pas au trot et en passant à une autre allure (amble ou traquenard). Peut être utilisé, plus rarement, pour un galopeur lorsqu'il n'arrive pas à trouver son rythme ou son action habituelle.

 

Disciplines : Galop (Plat et Obstacle) - Trot (Attelé et Monté).

 

Disqualifié : Se dit d'un cheval qui est purement et simplement éliminé de la course. Au Trot, le cheval peut être disqualifié pour une allure irrégulière. Au Galop et au trot, le cheval est également disqualifié (ou rétrogradé) pour avoir gêné un concurrent.

 

D.A.I. : Au Trot, c’est l’abréviation de « Disqualifié pour Allures Irrégulières. On disqualifie aussi un cheval (trotteur) qui a été éliminé d’une course ou d’un classement parce qu’il ne trottait pas. Il peut avoir utilisé le galop, l’amble, le traquenard, plus rarement l’aubin.

 

D.P.G : Au trot, « Disqualifié Poteau galop » se dit d’un cheval trotteur qui passe le poteau d’arrivée au galop ; il est alors disqualifié et perd le bénéfice de son classement. "Troisième D.P.G." se traduit par : disqualifié de la troisième place pour avoir passé le poteau au galop.

 

Distance : C'est la distance à parcourir pour chaque concurrent dans une épreuve.

 

Distance classique : distance de 2.400 mètres pour les courses plates. De 2700 mètres pour les courses au trot.

 

Distances à l'arrivée : Intervalles qui séparent les chevaux à l’arrivée.Les différents termes employés sont les suivants : Dead-heat (ex aequo), nez, courte tête, tête, courte encolure, encolure, demi-longueur (de cheval), longueur (1, 2, 3, etc.) et ne concerne que les galopeurs. Au trot, les distances à l’arrivées sont traduites par les temps chronométrés.

 

Driver : Pilote du sulky au trot attelé.

E

Ecart : réaction brutale d'un cheval qui se jette sur le côté, il "commet un écart".

 

Ecart (à l’arrivée) : c’est la distance (au galop) ou le temps (au trot) qui sépare un cheval de son suivant.

 

Ecarts (statistiques) : statistiques relatives à la fréquence de réalisation d'un événement .Il en existe de plusieurs sortes : écarts de numéros, de jockeys (nombre d'épreuves disputées par un jockey depuis sa dernière victoire), d’entraîneurs (nombre d'épreuves disputées par un entraîneur depuis la dernière victoire d'un des chevaux qu'il entraîne).

 

Echauffement : heat, canter, qui permet au cheval de chauffer ses muscles et aux parieurs de déterminer l’état de forme, de souplesse, de nervosité, d’un cheval à quelques minutes du début de la course. Afin de savoir si un cheval est ou non dans un bon jour.

 

Echelle des poids : répartition des poids attribués par les handicapeurs (on parle alors de « valeur handicap ». Cela est aussi vrai pour la répartition de poids entre les différents concurrents d'une course handicap. Chaque cheval portera un poids différent selon sa valeur handicap, à laquelle on ajoute la « référence » de la course. Exemple : si un cheval est en valeur 30 par les handicapeurs sur l’échelle des poids (ou des valeurs), et qu’il dispute une course handicap « référence +20 », il devra porter 50 kilos. Un autre cheval en valeur 35 dans la même course, portera lui 55 kilos (35+20 de référence).

 

Echelliste : spécialiste qui attribue des poids aux chevaux en fonction de leur valeur. C’est en général un joueur professionnel qui fait sa propre échelle et la compare à celle, officielle, des handicapeurs. S’il pense que les handicapeurs ont sous-estimé un cheval (valeur 30 alors que lui le situe en valeur 33), le joueur Pro (échelliste) pense alors que le cheval a trois kilos de marge pour gagner et représente donc un bon pari.

 

F

F : Initiale qui sert à désigner une femelle.

 

Faute (faire une) : au Galop, trébucher ou mal franchir un obstacle. Au Trot : se mettre au Galop ou dans un allure irrégulière ; « Faute d’allures » d'un cheval qui n'est plus au trot régulier pendant la course.

 

Faux (Galoper à ) : un cheval galope à faux dans un tournant lorsqu'il galope avec l'antérieur qui est placé à l'extérieur.

 

Favori : cheval qui est considéré par les pronostiqueurs et les parieurs comme le gagnant probable d'une course et qui est par conséquent la plus faible cote de la course.

 

Fédération : les sociétés de courses provinciales sont regroupées par fédération : Basse Normandie – Haute Normandie - Ile-de-France – Ouest/Centre-Ouest/Anjou-Maine - Sud-Ouest - Sud-Est/Corse - Nord - Est – Centre/Est.

 

F.E.E. : Fonds Européen de l'Elevage.

 

Feinter : un cheval feinte quand il boite légèrement.

 

Figurer : se positionner à l’avant du peloton lors d’une course hippique. Un cheval a figuré dans une course lorsqu'il a été vu dans le groupe de tête durant une grande partie du parcours mais qu’il est entré dans le rang dans la phase finale.

 

Film de contrôle : Le déroulement des compétitions est filmé par plusieurs caméras, ce qui permet de suivre la course dans les moindres détails. En cas d'incident, les commissaires peuvent visionner le film contrôle et définir les éventuelles responsabilités.

 

Finir : demander à un cheval de faire son effort à la fin de la course. « Il a bien fini… »

 

Fit : prêt. Un entraîneur de courses déclare son cheval "fit" lorsqu'il est en grande forme.

 

Flyer : sprinter. Désigne un cheval qui aime les courtes distances de 800 mètres à 1.200 / 1.300 mètres.

 

Foal : nom donné à un poulain ou une pouliche l'année de sa naissance, jusqu'au sevrage (6 mois) ou jusqu’au 31 décembre. L’année suivante, il deviendra yearling.

 

Fond : qualité de tenue qui permet à un cheval de course de courir les longues distances. « Avoir du fond ».

 

Forfait : on déclare « forfait » un cheval que son propriétaire retire avant la déclaration de partants d’une course hippique (en cas de blessure, de maladie ou toute autre raison).

 

Fouailler de la queue : façon dont le cheval manifeste son énervement. Les juments en chaleur peuvent également fouailler de la queue.

 

Foulée : temps de Galop, manière dont un cheval prend appui sur le sol.

 

Fourbure : congestion et inflammation du pied du cheval. Dû en général à une période d’inactivité.

 

Frais : se dit d’un cheval de courses ayant peu couru ou effectuant sa rentrée sur un hippodrme.

 

Froid : se dit d’un cheval quand il doit être sollicité par son jockey pour se livrer complètement.

G

Gagnant : se dit du cheval arrivé premier dans une course hippique.

 

Gagner aux courses : toucher un gain via le PMU ou sur un site internet légal. Réservé aux personnes majeures.

 

Gagner : différentes expressions possible dans le jargon turfiste. Gagner « aux bras » (sans que le jockey n’utilise sa cravache) ; « de loin » (avec une grosse supériorité) ; « à la lutte » (de peu après s'être montré tenace et courageux).

 

Garçon d’écurie : personnel de l’écurie travaillant pour le compte d’un entraîneur.

 

Garçon de voyage : personnel de l'écurie spécialement chargé des déplacements du cheval sur les hippodromes.

 

Garrot : proéminence située en arrière de l'encolure. Lorsqu'on mesure un cheval, c'est toujours de la hauteur du sol au garrot : entre 1.60m et 1.70m en moyenne pour les chevaux de courses.

 

Galop de Chasse : galop très lent pratiqué à l’entraînement. Par extension, qualificatif utilisé pour caractériser une course qui s’est déroulée lentement, avant un sprint final d’autant plus intense.

 

Gaz (avoir du) : se dit d’un cheval ayant beaucoup d’influx, de ressources, à un moment donné d’une course ou d’un canter.

 

Gentleman-rider : cavalier non professionnel autorisé à monter dans les courses d’amateurs au Galop.

 

Gestation : période pendant laquelle une jument porte son poulain (11 mois).

 

Gris : robe composée, allant du gris clair au gris ardoise. Les chevaux d'un blanc presque pur sont également appelés gris.

 

Groupe : au galop, les courses de « Groupe » sont les meilleures courses internationales. Elles sont classées de « Groupe I » à « Groupe III » ; ensuite, on parle de « listeds ». Au Trot, les Groupes sont appelés « Classique » (Groupe 1) et « Semi-classique » (Groupe 2 ou 3). Puis les courses sont classées par lettre : A, B, C …

 

Guêtre : tissu servant à protéger les membres ou jambes d’un cheval des différentes atteintes, particulièrement lorsqu'un membre antérieur heurte un membre postérieur.

H

H : initiale qui sert à désigner un Hongre.

 

Haie : obstacle en forme de haie faite de brande très serrée (la brande est un mélange de brindilles poussant dans les forêts de conifères : bruyère, ajonc, genêt).

 

Haies (course de) : épreuve d'obstacles dont le parcours est composé de haies. 

 

Haie d'essai : avant de se rendre au départd’ une course d'obstacles, le cheval s’échauffe et reconnaît l’obstacle en la franchissant individuellement ou en groupe.

 

Handicap : course dans laquelle le poids porté par les chevaux est fonction de leur valeur sur l’échelle officielle des valeurs de France-Galop. L'objectif est d'égaliser les chances entre les participants.

-      Pour le Galop, course dans laquelle le cheval ayant les meilleures performances portera le poids le plus lourd, et inversement.

-      Pour le Trot, les chevaux ayant les gains les plus élevés auront une distance plus élevée à parcourir (rendement de 25 ou 50 mètres en France, de 20 ou 40 mètres ailleurs en Europe).

 

Handicapeur : personne chargée d'établir l’échelle des valeurs utilisées dans les courses « handicaps ».

 

Haras : établissement où l'on pratique l'élevage de chevaux. Certains sont nationaux (chargés de faciliter l'amélioration des différentes races de chevaux en France, les étalons appartiennent à l’institution et ont été achetés à des éleveurs particuliers), d'autres sont privés (destinés aux étalons et poulinières). Le premier haras national fut créé au XIVème siècle par Philippe VI dans l’Orne. Le principal est actuellement à Pompadour, cité du cheval.

 

Harnachement : ensemble des pièces qui permettent d'équiper un cheval pour la course (selle, bride et accessoires).

I

Inbreeding : consanguinité étroite (terme d’élevage). On pratique l'inbreeding en croisant des reproducteurs possédant les mêmes courants de sang. Exemple : un cheval est inbreed 3x3 sur « Fakir du Vivier » quand on retrouve dans son pedigree le célèbre étalon à deux reprises comme arrière-grand-père (3ème génération). S’il est arrière-grand-père du côté paternel et grand-père du côté maternel, on évoque alors un inbreeding 3x2.

 

Inédit : se dit d'un cheval participant pour la première fois à une course hippique.

J

Jeu (cheval de) : On engage parfois un cheval de jeu, compagnon d'écurie chargé de faire le train pour un autre, essentiellement lorsque le « bon » cheval de l’écurie a impérativement besoin d'une course sélective.

 

Jockey : personne dont le métier est de monter les chevaux dans les courses hippiques. Au trot attelé, on parle de « driver ».

Jouer : placer des paris sur les courses hippiques.

 

Juge : Officiel chargé, avec les commissaires, de la régularité des courses hippiques.

Juge au départ ou starter : Il vérifie que tous les concurrents sont bien présents sur la ligne de départ d’une course hippique ; les chevaux sont alors « sous les ordres ». Le starter décide seul de la validité du départ. S'il l'estime non valable, il lève son drapeau, et le porte-drapeau qui se tient 200 mètres après le départ lève à son tour le sien pour indiquer aux jockeys ou drivers que le départ est annulé (faux départ) et doit être repris.

 

Juges aux allures : Officiels chargés de la régularité des allures au trot. Ils disqualifient, s'il y a lieu, les concurrents qui « galopent » ou utilisent une autre allure que le trot (amble, traquenard…). Trois ou quatre juges (selon les hippodromes) sont installés dans une « voiture suiveuse » qui avance sur une piste parallèle et intérieure de celle de la compétition, à la même allure que le peloton de chevaux.

Juge à l'arrivée : Officiel qui établit le classement. Il peut, bien entendu, s'appuyer sur le document photographique lorsque l’écart n’est pas visible, sans aucun doute, à l’œil nu.

Jument : femelle âgée de 5 ans et plus.

Jumenterie : ensemble des poulinières utilisées pour la reproduction.

K

K.O : se dit d’un cheval de courses qui n’a pu répondre à l’accélération d’un rival et cède brutalement.

L

Lâché (au poids) : lorsqu' un cheval semble trouver un poids extrêmement favorable dans un handicap, on dit qu'il est « lâché au poids ».

 

Lad : garçon d'écurie qui soigne les chevaux de courses et, éventuellement, les monte à l’entraînement.

 

Leader : cheval qui galope en tête de peloton. Se dit également du cheval de jeu.

Lice : barrière, parfois mobile, qui détermine le bord de la piste. 

Limité : un cheval de courses peut être « limité » en qualité ou en tenue.

 

Liste en tête : tâche blanche localisée au chanfrein. Un cheval « boit dans son blanc » lorsque cette tâche blanche descend jusqu'à la bouche.

 

Listed : au galop, il s'agit de courses à conditions disputées par de bons chevaux qui n'ont pas les moyens de gagner une course de Groupe, dite « classique. La plupart du temps, elles sont courues à poids égal avec simplement quelques différences en fonction du sexe (avantage aux femelles) ou de l’âge (avantage aux chevaux les plus jeunes, les moins expérimentés).

Livrer (se) : un cheval qui donne le meilleur de lui-même.

 

Livret signalétique : "carte d'identité'" établie peu après la naissance d'un poulain ou d'une pouliche par un officier des Haras Nationaux. Ce document mentionne notamment ses particularités physiques : couleur de la robe, sexe, tâches ou épis...

 

Lot : ensemble de chevaux participant à une course hippique. A l'entraînement, ensemble de chevaux d'un entraîneur sortis simultanément.

M

M : initiale désignant un mâle.

 

Mâchefer : matériau (scories, déchets solides de la combustion de la houille) utilisé pour le revêtement de certaines pistes d'hippodromes (piste dite "cendrée"). Le plus célèbre est Vincennes. Reims est également une piste en mâchefer.

 

Maiden : au Galop, cheval qui n'a jamais encore gagné une course, ou une catégorie d’épreuves pour chevaux n’ayant pas encore gagné.

 

Martingale : pièce de harnais qui empêche le cheval de lever la tête trop haut, ou les rênes de passer du même côté après un coup de tête.

 

Masse à partager : c’est l’argent qui reste à partager entre les parieurs gagnants, une fois déduit le montant des paris remboursés et des prélèvements fiscaux légaux.

 

Masse commune : lorsque les parieurs de plusieurs pays bénéficient de gains calculés sur l’ensemble des enjeux collectés dans ces différents pays. La masse est importante, les rapports souvent spéculatifs.

 

Masse séparée : lorsque les parieurs étrangers jouent sur les courses françaises ou que les joueurs français jouent sur les courses étrangères, les gains sont calculés sur la base des enjeux collectés respectivement dans chaque pays. Les masses sont alors divisées et la conséquence peut être des rapports décevants.

 

Meeting : ensemble de réunions sur un même hippodrome à la même époque. En général, une semaine, quinze jours, un mois.

 

Miler : nommé d'après une unité de mesure britannique, le mile (1609 m), le miler est un cheval de Galop qui apprécie des distances voisines des 1600 mètres.

 

Mise à pied : sanction prise contre un jockey, consistant à lui interdire de monter. Cela peut aller de 2 jours (pour les incidents bénins) à plusieurs semaines voire plusieurs mois (Pierre Levesque a écopé d’un an de suspension de septembre 2011 à septembre 2012).

 

Mise de base : enjeu minimum pour chaque type de pari. Cela peut être 10 cents, 50 cents, 1 euro voire davantage pour certains jeux comme le Multi ou le 2sur 4 (3 euros).

 

Modèle : c’est le cadre physique du cheval ; son impression d’ensemble. Ainsi possède-t-il un modèle plus ou moins beau.

 

Monte : se dit de l’attitude d’un jockey. On parle de monte élégante, monte efficace, etc.

 

Monte (contrat de) : un contrat de première monte lie le jockey (qui donne priorité) à un propriétaire. Le jockey doit alors monter pour ce propriétaire dès que ce dernier le désire. Ensuite le contrat de deuxième monte lie le jockey à un propriétaire pour lequel il devra monter dès que son contrat de première monte le laissera libre.

 

Monte (faire la) : se dit d’un étalon qui saillit des juments.

 

Mur : l’un des obstacles de steeple-chase.

 

Musique : c’est le résumé en chiffre (par son classement) des performances d'un cheval (exemple : 1.5.3) en commençant par la plus récente. Notre exemple signifie que le cheval a couru trois fois. Troisième en débutant, puis cinquième, puis gagnant.). La deuxième lettre désigne le type de course : (1p.5h.3p). Dans cet exemple, deux courses plates, une course de haies. Pour le steeple, ce serait « s ». Pour le trot (1a.5m.3a), le « a » signifie attelé. Le « m » signifie trot monté.

"D" signifie qu'il a été disqualifié."T" indique qu'il est tombé."A" indique qu'il a été arrêté. 

N

Non-Partant (ou N.P) : désigne un cheval qui devait participer à une course (inscrit comme « déclaré partant » dans le programme) et qui se désiste dans les 48 heures précédant la compétition. La plupart du temps pour raison de santé de dernière minute (fièvre, boiterie, etc…).

 

Non placé (ou N.P) : désigne un cheval qui ne se classe pas dans les dix premiers d'une course.

 

Nose band (ou peau de mouton) : sorte de bandeau cylindrique de laine, placé entre le museau et les yeux du cheval, pour l'empêcher de voir le sol. C'est un peu comme des œillères, un harnachement pour chevaux craintifs, mais pour les obliger à garder leur ligne d’horizon.

 

Numéro Plus Gagnant : lors de l’enregistrement d’un pari Quinté+, un « Numéro Plus » compris entre 1 et 3.000 est attribué gratuitement et automatiquement sur chaque récépissé. S’il correspond au « Numéro Plus Gagnant » communiqué pendant la course, il permet, si vous avez la bonne combinaison dans l’ordre, de gagner le rapport Ordre et de percevoir en bonus la « Tirelire ». Si vous n’avez que le désordre ou des bonus, ces rapports sont multipliés par 10 au Quinté+.

O

Obstacles (courses d') : C'est l'une des 3 disciplines de courses hippiques. Il y a plusieurs sortes de courses à Obstacles : les courses de haies où tous les Obstacles sont identiques ; les steeple-chases où les chevaux doivent sauter des "rivières", des "murs", et autres obstacles variés impressionnants comme la célèbre rivière des tribunes à Auteuil (elle exige un saut de 8 mètres de long) ! Le Grand Steeple-Chase de Paris, disputé tous les ans au mois de mai sur l'hippodrome d'Auteuil, réunit, quant à lui, les meilleurs spécialistes sur la distance de 5.800 mètres. Cette discipline, très prisée des spectateurs, nécessite de réelles qualités de sauteur et une résistance à toute épreuve. Autre spécialité, le cross, plus rarement utilisé et réservé à la province.

 

Œil (sur l') : un cheval sur l'œil est en général peureux, craintif, constamment sur le qui-vive. Ainsi est-il capable de réactions inattendues (dérobade par exemple).

 

Œillères : équipement de plaques de cuir placé sur la tête du cheval, limitant son angle de vue. Les œillères sont utilisées pour rassurer les chevaux peureux ou nerveux ou à l’inverse pour motiver ceux qui sont trop calmes.

 

Œillères australiennes : aussi appelées « peaux de moutons », elles sont placées sur les joues; cet artifice réduit le champ de vision et incite le cheval à être plus concentré mais laisse ce champ plus large que des œillères classiques.

 

Ombrageux : se dit d’un cheval caractériel, souvent mal luné.

 

Ordres : instructions données au jockey par l’entraîneur avant une course.

 

Ordres (sous les) : expression utilisée sur les hippodromes signifiant que le cheval est à la disposition du starter pour entrer dans sa stalle, se ranger derrière l'élastique ou faire sa volte : on place les chevaux « Sous les ordres du starter ».

P

Paddock : endroit sur l’hippodrome où l'on promène les chevaux, avant ou après la course. C'est également un lieu où l'on lâche un cheval pour qu'il se détende.

 

Pansage : entretien du cheval, de la tête aux pieds.

 

Papier (faire le) : mesurer les chances théoriques de chaque concurrent d'une course hippique pour tenter de trouver les meilleurs. Pour faire son jeu, le parieur étudie l’ensemble des performances, origines et aptitudes de chaque partant, et peut ainsi établir un classement, un pronostic.

 

Parcours : tracé exigé par les conditions de course. Ne pas le respecter est se mettre hors-jeu (dérobé…).

 

Pari en ligne : jeux effectués via internet, téléphone mobile, ou sur Equidia Interactif...

 

Parier par téléphone : le compte téléphonique PMU permet de parier via des opérateurs ou opératrices en toute confidentialité. La comptabilité de ce compte est tenue par le PMU.

 

Pari Mutuel : principe consistant à faire parier les joueurs entre eux. Les uns gagnent ce que les autres perdent. L’organisateur n’a aucun intérêt dans le résultat de la course : il répartit simplement l’argent collecté entre les gagnants après déduction des prélèvements légaux tout en bénéficiant d’une partie de ces prélèvements, sa source de revenus.

 

Part : lorsqu'un cheval est syndiqué, sa propriété est divisée en « parts ».

 

Partants : les partants sont les chevaux participant aux courses hippiques. Ils sont inscris plusieurs jours à l’avance. Si un cheval ne participe pas après déclaration, il est non-partant.

 

Passage de route : obstacle de cross-country qui consiste à traverser une route ou un chemin.

 

Passage de sangle : endroit où passe la sangle de la selle ou celle de la sellette pour le sulky.

 

Pelote : marque de poils ronde et blanche au milieu du front d’un cheval.

 

Pénétromètre : instrument servant à mesurer l'état du terrain. On le laisse tomber sur la piste : plus il s'enfonce, plus elle est lourde. On prend une dizaine de mesures en des points différents de la piste et la moyenne de ces mesures donne un chiffre entre 1 et 5,5 qui qualifie la piste. (1 = sec, 2 = très léger, 2,5 = léger, 3 = assez souple, 3,5 = souple, 4 = très souple, 4,5 = collant, 5 = lourd, 5,5 = profond).

 

Pesage : enceinte où se trouvent les balances et où s’effectue le contrôle de poids des jockeys.

 

Pesée : contrôle du poids du jockey et de sa selle avant et après la course. Son poids ne doit être ni inférieur sous peine de distancement, ni supérieur de un kilo et demi à celui défini dans les conditions de la course, sous peine d'amende, voire d'interdiction.

 

Photo finish : les hippodromes sont tous dotés d'appareils photographiques (placés exactement en face du poteau d'arrivée pour éviter toute contestation possible) qui permettent de désigner le vainqueur, même si deux chevaux ne sont séparés que par un minime écart. Lorsque les concurrents arrivent très groupés, la photo est évidemment nécessaire au juge à l'arrivée pour établir son classement. Désormais numérisé la plupart du temps, le résultat est très rapide, même pour un écart mineur.

 

Plat : le Plat est l'une des trois disciplines des courses hippiques. A 2 ans à peine, le cheval de Galop entame déjà sa carrière : ce sera un "sprinter" s'il a le punch indispensable aux courtes distances, de 1.000 à 1.400 mètres, ou un "miler" s'il donne le meilleur autour de 1. 600 mètres. Mais si l'on a la chance de posséder un pur-sang alliant vitesse et résistance, il peut aller sur la distance reine, dite « classique » : 2.400 mètres et sur plus long.

 

Plomb : introduit dans les quartiers de la selle pour combler la différence de poids entre le poids du jockey et celui imposé par les conditions de la course. Utilisé également pour les pieds des trotteurs et leur équilibre (petits plombs de quelques grammes ou dizaines de grammes).

 

PMH : Pari Mutuel Hippodrome (paris hippiques enregistrés sur l'hippodrome).

 

PMU : Pari Mutuel Urbain.

 

Poids : dans les courses au galop, le poids est un critère prépondérant. Un jockey doit se peser avec la selle, le tapis de selle, la sangle, la sursangle, le collier de chasse et le gilet de protection. La cravache, la serviette numérotée et le casque réglementaire n'entrent pas en ligne de compte. Le reste du harnachement, non lié au jockey (œillères, bride, fers...) ne compte pas dans le poids annoncé. Au trot monté, un poids minimum est requis. Mais il n’y a pas de maximum.

 

Poney : petit cheval ne dépassant de mois de 1,50 m.

 

Postérieurs : membres arrière du cheval.

 

Poteau : endroit d’où se juge l'arrivée de la course.

 

Poulain / Pouliche : nom donné au cheval (ou à la jument) âgé de 18 mois à 3/ ans.

 

Poulinière : jument destinée, et autorisée, à la reproduction.

 

Prélèvements (de sang ou d’urine) : peuvent être effectués sur un cheval dès la déclaration de partant et jusqu'après la course.

 

Premier garçon : adjoint à l'entraîneur dans une écurie.

 

Préposé : personne qui enregistre les paris dans les points de vente PMU ou au guichet hippodrome.

 

Prime à l'éleveur : somme attribuée dans certaines courses au propriétaire de la mère au moment de la naissance du produit (il y a aussi parfois, au galop, une prime au propriétaire pour chevaux nés et élevés en France).

 

Prise de paris : enregistrement des jeux des parieurs.

 

Produit : « rejeton » d'un étalon et d'une poulinière. Premier produit d'une poulinière : « son premier rejeton ». Première production d'un étalon : ensemble des produits nés l'année suivant la première année de monte de l'étalon. Il faut souvent attendre plusieurs années de productions pour se faire une idée de la qualité de la descendance d'un étalon.

 

Pronostics : prévisions, données par des spécialistes hippiques, du résultat des courses à venir, et sur lesquelles peuvent se baser les parieurs pour établir leurs jeux.

 

Pronostiqueurs : spécialistes du pronostic. Hélas, un certain nombre sont des charlatans, parfois totalement inconnus aux courses, qui se sont engouffrés dans le créneau du pronostic. Des imposteurs qui ne sont malheureusement pas tenu d’avoir une expérience professionnelle reconnue.

 

Propriétaire : personne possédant des chevaux et ayant l’autorisation de les faire courir en compétition. Tout propriétaire doit avant de se présenter sur un hippodrome obtenir une « autorisation de faire courir » délivrée après enquête par une des sociétés mères de la spécialité concernée et agrément du Ministère de l’Intérieur. Il est alors admis à « déclarer ses couleurs » qui doivent respecter certaines règles de lisibilité, de teintes et de dessins. Il peut aussi être un propriétaire associé (sous les mêmes conditions mais sans « couleurs »).

 

P.S. : Pur-sang.

 

P.S.F. : Piste en Sable Fibré. Comme son nom l'indique, cette piste est un mélange de sable avec des fibres assez semblables à des fils de laine, de lin, de matière synthétique. Le gros atout des PSF, comme celle de Deauville, Pau, Marseille, est de pouvoir courir quelles que soient les conditions climatiques, car elles absorbent parfaitement tous types de précipitations. Elles ne sont pas toutes de même qualité.

Q

Qualification : pour participer à une compétition, un trotteur doit être qualifié, c'est-à-dire qu'il doit être soumis à une épreuve préparatoire où il doit trotter une distance donnée (2.000 mètres) en un temps maximal imposé (dit réduction kilométrique).

R

R : inscrit sur le programme après le nom du propriétaire, signifie "représentant". Lorsqu'un propriétaire est en deuil, il est d'usage que son nom n'apparaisse pas sur le programme.

 

Raccourcir un cheval : courir un cheval sur une distance inférieure à ses aptitudes.

 

Rail Ditch and Fence : obstacle profond de 4,10 mètres et haut de 1,60 mètre qui demande autant d'effort et de maîtrise aux chevaux qu'aux jockeys. C’est le plus gros obstacle (steeple) d’Auteuil.

Rapport des courses : les rapports définitifs sont calculés après l’arrivée des courses hippiques, en fonction de l’arrivée, des paris, des mises jouées et redistribuées après prélèvements...

 

Rapports probables (ou cote) : ils permettent d’estimer les chances de victoire d’un cheval et ce qu’il peut rapporter en Simple Gagnant. Plus un cheval est joué, plus son rapport probable est faible et moins le cheval rapportera s’il gagne ; inversement, moins un cheval est joué, plus son rapport probable est élevé et plus le cheval rapportera s’il gagne.

Exemple : Un rapport probable de 4 signifie que si l'on mise sur ce cheval en Simple Gagnant, on touche 4 fois la mise jouée. Ainsi, jouer une valeur sûre, c'est optimiser ses chances de gagner, mais avec un gain potentiel faible. En revanche, jouer un outsider, c'est prendre plus de risques mais avec l'espoir de gagner plus.

La cote est le rapport probable moins un point qui représente la mise. Ex : un cheval au rapport probable de 5 euros, est à 4/1.

 

Raser le tapis : se dit d’un trotteur ne levant pas très haut ses antérieurs. C’est une allure dite « économique » qui permet en général aux chevaux de soutenir un effort assez long.

 

Recevoir du poids : un cheval de courses reçoit du poids d'un adversaire lorsqu'il porte un poids inférieur à celui de son rival. On dit aussi qu’il est « chargé ».

 

Réclamation : plainte déposée par un jockey ou un entraîneur, à l'issue d'une compétition hippique, sur le déroulement de la course, pour gêne ou irrégularité supposées. Une sirène annonce qu'un jockey a déposé une réclamation. Les commissaires ouvrent alors une « enquête » annoncée au public par haut-parleur et affichage sur les écrans vidéo. Selon les conclusions de l'enquête, le résultat est maintenu ou non, le jockey et le cheval incriminés pouvant être rétrogradés de un ou plusieurs rangs, ou disqualifiés au-delà de la dixième place, c'est à dire « non placés ». L'infraction la plus courante susceptible de donner lieu à réclamation et enquête est celle du cheval qui s'écarte intempestivement de sa ligne et coupe le passage aux autres. Le film de la course permet d'apprécier la gravité de la faute. En matière de courses au galop et au trot, le règlement, pour des raisons évidentes de sécurité, stipule qu'aucun cheval ne doit couper la ligne d'un autre s'il ne possède au moins deux longueurs d'avance sur lui.

Une « réclamation » peut aussi avoir un autre sens : acquérir un cheval d'une course à réclamer.

 

Réclamer (course à) : une course hippique est dite "à réclamer" lorsqu'il est possible d'acheter un concurrent de cette course. Le taux de réclamation est d'ailleurs inscrit sur le programme. Ceux qui veulent acquérir un cheval déposent dans une urne placée à cet effet dans les balances un bulletin sur lequel est inscrit le prix auquel ils désirent l'acheter, obligatoirement supérieur aux taux fixé par la course. De son côté, le propriétaire peut "défendre" son cheval. Lorsqu'un concurrent est l'objet de plusieurs bulletins, il va au plus offrant. Le temps réglementaire pour réclamer un cheval est de 15 minutes après l'arrivée. La différence entre le taux de réclamation (le montant minimum) et le prix demandé par l'acheteur va aux fonds de courses de la Société de Courses organisatrice. 


Record : au Trot, le record d'un cheval est sa meilleure réduction kilométrique obtenue en course avec chronométrage officiel. Au Galop, on parle seulement de record d'épreuve ou du parcours.

 

Recul : au Trot, rendement de distance, généralement imposé en fonction des sommes gagnées.

 

Réduction kilométrique : c'est le temps moyen que met un cheval pour couvrir une distance ramenée à 1 km par les concurrents.

 

Référence : correspond au nombre de kilos ajoutés ou retranchés à la valeur des chevaux engagés dans un même handicap pour déterminer l'échelle de poids, sous réserve toutefois d’un poids minimal.

 

Règlement PMU : c’est l’ensemble de toutes les règles des paris et des courses. Il est publié au Journal Officiel et a force de loi...

 

Rembourser : lorsqu'un cheval devait participer à une épreuve et, pour cas de force majeure, doit déclarer forfait, les paris faits sur sa chance en jeu simple sont remboursés.

 

Rendre de la distance (ou recul) : dans les courses de Plat, le poids est chargé d'égaliser quelque peu les chances. Au Trot, c'est la distance à parcourir qui joue ce rôle. Ainsi, les chevaux ayant gagné beaucoup d'argent doivent s'élancer derrière les concurrents les plus désargentés. Ce sont les conditions de la course qui attribuent à chaque cheval son échelon de départ.

 

Rendre le champ de course : se dit d'un cheval qui a perdu un terrain considérable au départ et est revenu avec, ou près des premiers.

 

Rêne : courroie de cuir fixée à la tête du cheval servant à le diriger.

 

Report : En engageant un Report, vous engagez tout simplement une succession de paris Simple dont les rapports, gagnants ou placés, se multiplient entre eux.

 

Résultat du Quinté+ : On peut gagner dans l’ordre et dans le désordre. En fonction de l’arrivée, les résultats du Quinté+ proposent les rapports : ordre avec le N° Plus c'est-à-dire la Tirelire, Ordre, Désordre, Bonus 3, Bonus 4 et Bonus 4/5... Des bonus souvent dérisoires et sans grand intérêt.

 

Retard de gains : au trot, un cheval en retard de gains a été empêché, pour diverses raisons (notamment la maladie), de gagner l'argent qu'il méritait. Ainsi trouve-t-il souvent des engagements intéressants.

 

Rétrogradé : un cheval est rétrogradé lorsque, suite à une enquête ou une réclamation, les commissaires décident de changer son classement en lui attribuant une place derrière le ou les concurrent(s) qu'il a gêné(s).

 

Réunion (1,2,3,4…) : ensemble des courseshippiques  se déroulant sur un même hippodrome au cours d’une journée.

 

Rivière : obstacle de steeple-chase formé par une pièce d'eau artificielle. En général d'une longueur de saut  considérable (jusqu’à huit 8 mètres).

 

Robe : C'est l'ensemble des poils et des crins qui revêtent le corps du cheval. Un cheval n'est pas d'une couleur mais d'une robe. Les principales robes sont les suivantes : Al. alezan; B. bai; B.B. bai-brun; B.F. bai foncé; Gr. gris; R. rouan.

 

Rond de présentation : enceinte sur l’hippodrome où les chevaux de Galop sont présentés au public avant la course. Dans celle-ci, n'ont accès, hormis quelques rares journalistes spécialisés, que les propriétaires et les entraîneurs ayant un cheval en course et les personnels d’écuries. Les jockeys viennent « prendre les ordres », c'est à dire s'entretenir avec l'entraîneur sur la personnalité de la monture, son comportement dans les courses précédentes ou à l'entraînement, la stratégie à adopter dans l'épreuve qui se prépare.

 

Rouge (le rouge est mis / rouge au départ / rouge à l’arrivée / rouge aux partants) : dispositif qui rend officielle l’arrivée d’une course. Il s'agit d'un disque à deux faces qui remplit un double rôle : avant la course, il permet le déclenchement de l'enregistrement des paris sur l'hippodrome sur cette course ; après la course, il indique que l'arrivée est officielle (rouge à l'arrivée) et que l’on peut calculer les rapports pour payer les parieurs.

 

R.P. (resté au poteau) : cheval ayant refusé de s'élancer après l'ouverture des stalles (Plat) ou le lâcher des élastiques (Obstacle). L'incident est rarissime au Trot, qu'il s'agisse d'un départ avec volte ou à l'autostart. Pour le joueur, le pari est perdu. Une règle qui mériterait d’être changée.

S

Saillie : pour un étalon, c'est couvrir une jument. Elle peut comporter plusieurs sauts.

 

Simulcasting : réunions hippiques se déroulant simultanément sur plusieurs hippodromes.

 

Simple (Jeu): Pari PMU qui permet de sélectionner un seul cheval, tout en précisant s’il arrivera « gagnant » (vainqueur de la course) ou « placé » (parmi les trois premiers).

 

Sociétés de Courses : associations de type « loi 1901 » réglementant et organisant les courses. Pour le Trot : « Société du Cheval Français ». Pour le Galop : « France Galop ».

 

Sortir l'argent de la poche : se dit d'un cheval présenté dans un très bel état. Il incite le parieur à le jouer.

Sous les ordres : lorsque les chevaux sont prêts à prendre le départ d’une course hippique, es chevaux sont « sous les ordres » du starter.

 

Spécialité : le Trot et le Galop sont les deux spécialités des courses françaises.

 

Sprinter : cheval de Galop appréciant les très courtes distances (de 1.000 à 1.400 m).

 

Stalles de départ : compartiments dans lesquels les chevaux viennent se ranger avant le départ d'une course. Les boîtes sont alignées et s'ouvrent toutes en même temps. Les chevaux sont rangés selon un ordre établi lors d'un tirage au sort, entre l’intérieur de la piste, et l'extérieur. Ces stalles ne sont utilisées que pour les courses de Plat.

 

Starter : Juge chargé du départ des courses hippiques. L'autorisation de procéder aux opérations de départ est donnée au starter par les commissaires. Ce juge au départ fait l'appel des partants.

Stayer : "Coureur de fond" en anglais. Cheval de Galop appréciant les longues distances (plus de 3.000 mètres).

 

Steeple-Chase : course d'obstacles variés.

 

Stud-Book : registre où est inscrite la généalogie de tous les chevaux d’une même race. En France, il y a un Stud-Book du pur-sang et un Stud-Book du Trotteur français.

 

Sulky : voiture légère à 2 roues utilisée pour le Trot Attelé.

 

Surcharge : poids supplémentaire imposé à certains concurrents par rapport au poids de base, fixé par rapport aux conditions de courses et aux sommes gagnées. Lorsqu'un jockey ne peut monter au poids indiqué sur le programme, la différence entre le poids porté et le poids officiel s'appelle une « surcharge ».

T

Talus : obstacle de steeple-chase en terre.

 

Taille : mesure d'un cheval entre le sol et le garrot. Un tout petit cheval mesure 1,55 m, un grand cheval 1,75 m. La taille la plus courante est 1,65 m.

 

Tapis de selle : généralement en feutre, ce tapis protège la selle de la sueur du cheval.

 

Temps ou durée : C'est le temps mis par le gagnant pour boucler son parcours.

 

Tenue : aptitude d'un cheval à courir sur de longues distances. Il a du fond, de la tenue.

 

Terrain : état de la piste. Avant les courses, on peut mesurer la qualité du terrain grâce au pénétromètre. Le terrain peut être sec, léger, très léger, assez souple, souple, très souple, collant, lourd, très lourd ou profond.

 

Ticket Valeur : Ticket de pari PMU qui permet au joueur de choisir le montant de son pari en euros, en mise ronde d’euros.

 

Tirelire : un parieur qui a sur son ticket de pari PMU les 5 chevaux de l’arrivée dans l’ordre et sur lequel figure également le Numéro Plus Gagnant tiré au sort, gagne le rapport Ordre et la Tirelire (qu’il partage éventuellement avec d’autres joueurs que ont aussi l’Ordre et le Numéro Plus Gagnant : rare)

 

Tirer : on dit d'un cheval qu'il tire lorsqu'il veut aller plus vite que ne le souhaite son cavalier. Il tend son encolure et son partenaire tire sur les rênes. C’est handicapant : il perd de l’énergie pendant le parcours.

 

Tirer au renard : Employé lorsque le cheval se jette en arrière.

 

Top-weight : désigne dans une course de galop à handicap le cheval qui porte le poids le plus élevé.

 

Toque : coque de tissu recouvrant le casque du jockey ou du driver et portant les couleurs du propriétaire ou de l'écurie.

 

Train : vitesse à laquelle est courue une épreuve hippique. On parle de train sélectif ou lent.

 

Traquenard : allure irrégulière au Trot. Le cheval trotte des antérieurs et galope des postérieurs. Cette faute assez répandue due principalement à la fatigue ou à des douleurs est sanctionné en course par la disqualification.

 

Trot : l’une des trois disciplines des courses hippiques. Le Trot est une allure diagonale à deux temps, l'antérieur gauche et le postérieur droit, et vice versa. Les chevaux courent soit au Trot Monté, soit au Trot Attelé, cette dernière discipline étant la seule où le jockey ne monte pas son cheval, mais devient "driver" assis sur son sulky. Les courses de Trot s'adressent le plus souvent aux chevaux âgés de 3 à 10 ans. La carrière est longue, les Trotteurs courent fréquemment. La plus célèbre des courses au Trot Attelé se déroule le dernier dimanche du mois de janvier sur l'hippodrome de Paris-Vincennes et réunit les meilleurs Trotteurs internationaux : c'est le Prix d'Amérique sur 2.700 mètres.

 

Trotteur : cheval qui dispute des courses au Trot. Contrairement au galopeur, le Trotteur court par tous les temps, y compris gel ou neige.

 

Turf : mot anglais qui signifie gazon. Par extension, tout ce qui constitue les courses hippiques.

 

Turfiste(s) : désigne le(s) passionné(s) de courses hippiques.

 

Tutelle : ensemble des ministères supervisant l’activité des courses de chevaux et des paris hippiques : Agriculture, Intérieur, Finances.

 

Tuyau : information qui n’est pas connue de tous.

V

Valeur : Estimation au poids de l’ensemble des performances réalisées par un cheval sur une période déterminée.

 

Van : voiture servant au transport des chevaux.

U

Union de la Presse Hippique. Qui a servi, fut un temps, à défendre la profession de journaliste hippique. Devenue hélas un regroupement qui sert essentiellement à promotionner les courses.

X

X : sur un programme de courses hippique, lettre se plaçant parfois à la place du nom d’un jockey quand la monte d’un cheval n’est pas encore connue.

W

Walk-over : course dans laquelle un seul cheval est engagé.

Z

Zéro : quand un cheval est non placé, cela se traduit par un 0 (zéro).

Y

Yearling : (de l'anglais) cheval âgé d'un an, au premier janvier suivant sa naissance.