Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Juges : les erreurs continuelles qui dégoûtent les joueurs

12 septembre 2016

On ne cesse de le répéter, de multiples facteurs sont la cause de la baisse des enjeux mais il est un point commun à la plupart: le non-respect du parieur. Prenez les jugements, souvent incohérents, des juges et commissaires non indépendants et dont les décisions semblent dépendre de multiples facteurs sauf des principaux pour les  joueurs : compétence et cohérence. 

Début de semaine, la deuxième course à Feurs. ABOSA -qui vient d’être disqualifiée près enquête de la 3è place à Cagnes- est cette fois affichée à la 2è place alors qu’elle est “INNAFFICHABLE” pour tout (télé)spectateur un brin connaisseur... Jeudi, à Strasbourg, c’est BIJOU DU REZ qui est affiché (monté) deuxième, alors qu’il n’est pas dans les allures depuis le dernier tournant. Cette fois il y a enquête, et étant redevenu correct dans les cinquante derniers mètres (battu son jockey n’a plus insisté) les commissaires le maintiennent ! Vole, injustice, foutage de g..., peu importe les termes employés par les parieurs : ils n’en peuvent plus ! D’ailleurs, une simple étude des enjeux de la suivante, comparé à la même situation le premier jeudi d’août (mêmes horaires et catégories mais sans “scandale”) montre une baisse des enjeux conséquente sur la course suivante, à Feurs, de l’ordre de près de 60.000 euros, rien que sur les trois jeux principaux (simples+Multi)...

C’est considérable mais ça n’interpelle pourtant personne. 

Saint-Cloud à 12h00, Auteuil à 12h40 !!! Le système de contrôle anti-dopage offre-t-il assez de garanties en France ?