Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

LES REFUS MÈNENT À LA RUINE !

06 décembre 2015

En refusant de prendre en compte les parieurs, les responsables des courses et en premier lieu les Présidents (bientôt élus ou réélus) du Galop et du Trot et leurs comités, font perdurer des pratiques qui ont, au fil des années, dégoûté des joueurs qui, victimes d’injustices inexplicables, se sont éloignés voire totalement coupés des courses hippiques... Ce que nous venons de vivre ce week-end à Vincennes en est un parfait exemple. Côté Quinté et GNT, on a eu la traduction d’une filière qui survie par le pari... et paradoxalement ne tient aucun compte des joueurs et spectateurs.

Ceux qui ont encore eu le courage de venir à Vincennes ont pu constater que ce qui fut jadis une grande fête de la province n’est plus qu’une parodie ; les spectateurs ont été oubliés (moins de stands festifs, des conditions précaires pour jouer sur les bornes...) et la qualité des chevaux en présence s’est banalisée... Pour couronner le tout, la grande favorite ANNA MIX a été déclarée non-partante (il n’y avait pas d’autre solution) après deux essais de départs ratés. Un refus qui coûte beaucoup à son entourage. Mais lorsque les règles de transformations de paris ne suivent pas (que ce soit au PMU ou sur d’autres sites concurrents) cela coûte aussi aux parieurs ; je l’explique depuis des années : à ne pas vouloir mettre sur la table le problème  majeur (l’injustice ressentie par les joueurs), on arrive à des situations désastreuses. Un refus d’écoute qui mène à la ruine! Allez expliquer, par exemple, qu’un joueur ayant fait un champ réduit couplé gagnant d’ANNA MIX, avec les 4 ou 5  premiers va perdre de l’argent ! Ou que dans la 2è course, on affiche à la 3è place un concurrent dont le driver a pris un mois de mise à pied pour avoir fait tomber un adversaire à la suite d’un comportement dangereux... Continuez comme cela messieurs, et vous devrez très rapidement comptabiliser vos erreurs en baisse des allocations et primes, conséquence d’une  baisse des enjeux en passe de ruiner le système. 

 

“OPTIMISATION” : JUSTE UN MOT ? LES ÉTRANGERS CARTONNENT À VINCENNES, LES PARIEURS MORFLENT À BORDEAUX...