Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

“RAPPORTS” VILLE / INTERNET : LES DÉGÂTS COMMENCENT...

19 décembre 2015

Suite à la séparation des masses rendue obligatoire suite à une plainte de Betclic pour concurrence déloyale sur le net, on commence à avoir un peu de recul après plus de dix jours... Hélas, ce qui était à craindre se vérifie, à savoir certaines distorsions inévitables des rapports entre les deux réseaux PMU : en ville avec entre 80 et 90% des masses et via internet pour le reste... Le PMU et les sociétés de courses, en voulant minimiser l’impact, ont commis une nouvelle grosse faute qui démontre une nouvelle fois (on le savait...) qu’ils n’ont aucune notion du jeu et du “ressenti” joueurs, un comble qui va désormais se payer “cash”. Maintenant, Betclic et les autres concurrents du réseau internet vont-ils bénéficier de cette modification importante du paysage ? Probablement pas... Le seul effet à craindre, cela va être la frustration, face à des rapports que les parieurs vont qualifier d’incohérents...

 

Ils n’iront donc pas beaucoup plus sur les sites concurrents qui n’ont guère plus de masses à redistribuer sur internet, voire beaucoup moins (on attend qu’ils publient leurs enjeux comme le fait le PMU...). Alors pourquoi ? On reviendra ultérieurement sur ce qui a pu pousser Betclic a porté une plainte qui n’aura probablement pour effet que de faire perdre des joueurs et donc du volume de jeu à tous les sites, y compris ceux concurrents du PMU... Alors faut-il chercher ailleurs que la concurrence déloyale, sachant que le “conseillé” de Betclic n’est autre qu’un ancien pilier de la “com” du PMU évincé par l’équipe Germond-Hurstel ? Nul ne sait...

Pour en revenir à ces distorsions qui vont faire très mal à toute la filière, le week-end écoulé en a été l’illustration, hélas parfaite. Dès samedi, avec le succès des deux grands favoris (photo) YOUR HIGHNESS -qui va probablement pouvoir titiller les meilleurs sur courtes distances-, et UNICE DE GUEZ, on attendait également une logique des rapports ; pourtant les parieurs “en ville” ont touché environ 6.OOO euros pour le Quinté ordre, alors que ceux du net en ont encaissé trois fois plus ! Et que dire de dimanche où, malgré des cotes similaires en jeux simples, cela a été dans tous les sens ! Près du double pour les gagnants au couplé sur l’ordinateur et trois fois plus pour les gagnants du quarté désordre (car pas de gagnant ordre sur internet)...mais l’inverse au Multi 4: 3.000 euros sur le net, plus de 6.000 en ville ! Aïe... 

INCOMPÉTENCE DES ORGANISATEURS : LE MANQUE À GAGNER… “OPTIMISATION” : JUSTE UN MOT ?