Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

De beaux vainqueurs qui devraient servir la cause...

02 décembre 2014

On l’a dit et répété, les courses hippiques ont été marginalisées, par incompétence de leurs dirigeants, ces dernières années. Notamment en étant écartées des grands médias, qu’ils soient audios, télés ou écrits, par des services de communication qui n’ont pas su vendre leur fantastique produit. Après n’avoir pas exploité les carrières fantastiques des derniers grands champions comme READY CASH (dont le retour se confirme vu son envie à l’entraînement), ou TRÊVE, rien ne change malgré le constat d’échec de la stratégie des dernières années. Ce week-end, Vincennes proposait de belles courses, notamment la clôture du Grand National du Trot, hélas dans l’anonymat quasi-général. Pourtant, l’affiche était sympa et la course le fut également. 

Bien que les favoris aient échoué, ils n’ont pas démérité. UPRINCE s’est déséquilibré à la fin (le déferrage des 4 dans la partie descendante, à mi-ligne droite ?). UNITED BACK a supporté le poids de la course et a gardé un bel accessit. ULF DU NOYER a été disqualifié après enquête alors qu’il avait pris la deuxième place (les commissaires étaient dans un jour de sévérité dimanche, continuant donc de rendre fou les parieurs en alternant avec le laxisme...). La victoire, brillante, est revenue à VOLTIGEUR DE MYRT, un gagnant de critérium (des 4 Ans) retrouvé, et très bien piloté par le jeune Gabriele Gelormini après avoir pisté ses rivaux. Une belle option tactique. Il y avait donc matière à “vendre” cette compétition avec son  vainqueur, et faire de la pédagogie sur les battus. Mais pourtant rien, comme d’habitude, en dehors d’une retransmission sur France 3 victime d’un cahier des charges mis en place par des dirigeants de courses n’ayant aucun sens promotionnel ! Ainsi, les courses disparaissent de l’esprit du grand public, processus qui a déjà atteint un niveau alarmant. Il suffit de parler courses dans les milieux non initiés pour s’en rendre compte... Alors on attend quoi ? Imaginez : également dimanche, le jockey le plus connu, Christophe Soumillon, a remporté “l’Arc” japonais sur un crack nippon (EPIPHANEIA) à Tokyo... dans l’indifférence ! Dès lors, à quoi servent les services de communication ?                        

Chevaux TOP, règle FLOP BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE ?