Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Restons optimistes grâce aux chevaux

21 novembre 2014

On le voit tous les jours en analysant la politique des courses, le constat n’est pas  rose... Avec des dirigeants d’un autre temps, semble-t-il davantage motivés par la protection de leur pré carré que par l’avenir et l’image des courses, on sait maintenant que les chiffres viennent appuyer nos analyses, que si rien ne change, il va être très compliqué de sortir de l’impasse “microcosmique” dans lequel les dirigeants de ces dernières années nous ont engagés... Néanmoins, il reste une raison d’espérer, les chevaux. Le week-end dernier, nous avons eu deux réunions de haut niveau avec Auteuil et Vincennes, qui en proposant la première qualificative aux prix d’Amérique a véritablement lancé son meeting hivernal. 

L’épreuve avait fière allure, et si l’on ne retiendra pas grand-chose de ce qui s’est passé en retrait (Il n’y a eu que des notes positives à l’exception du favori UNE MEC D’HÉRIPRÉ -présenté très à court de compétition, merci pour le respect des parieurs...-) on doit dire un petit mot particulier pour l’un de mes chouchous, TEXAS CHARM, accidenté l’hiver dernier et qui a, à mon humble avis, tracé ici un parcours qui montre qu’il faudra compter avec lui s’il ne lui arrive rien et s’il prend les 31.000 euros nécessaires pour participer (conditions de courses) au prix d’Amérique. Sinon, la palme et les honneurs sont revenus à TIÉGO D’ÉTANG qui, bénéficiant du meilleur des parcours (avec Charles Bigeon qui a supplanté avec talent et sang-froid son père, Christian, suspendu) a été ramené comme dans un fauteuil par les différents relais et s’est retrouvé près des animateurs, avec beaucoup de ressources, dans le dernier tournant. Ensuite, il a laissé sur place ses rivaux pour rallier le poteau en toute décontraction. Net sans bavure !

BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE ? Et le sport bordel ?