Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Et le sport bordel ?

05 novembre 2014

En cette période de crise, il est un sujet témoin récurrent de l’incompétence de ceux qui ont en charge l’organisation des courses : les choix de jeux. Nous l’avons encore évoqué samedi, avec des PICK5 placés n’importe où, à n’importe quelle heure, et donc sans aucun souci de la rentabilité, laquelle dépend de trois facteurs : qualité, quantité, horaire. Alors que ces trois critères sont indissociables pour une rentabilité optimale, on s’aperçoit que les dirigeants français sont loin du compte avec parfois un seul critère retenu, et pas le principal. 

Ce qui est déjà un gâchis -manque à gagner en terme d’enjeux- pour les PICK5, voire les Multis (victimes d’une règle figée tenant compte uniquement du nombre...) l’est encore davantage dans la course “Quinté”, principale recette du PMU. Dimanche, les dirigeants de France-Galop ont encore commis un impair coûteux, en choisissant le handicap modeste avec 16 inscrits, alors que l’un des Groupe I du jour avait lui 14 inscrits. Un gâchis qui se traduit également en déficit d’image car, même si les retransmissions télévisuelles sont devenues confidentielles (là encore une faute politique grave déjà évoquée), il faut privilégier la qualité si l’on veut faire reconnaître notre passion comme “sportive”.

ROYALE FLAG, lauréate de grande origine du “Grand Steeple-Chase des 4 Ans”, n’a donc pas eu les honneurs de la télé nationale. Les deux autres grands vainqueurs classiques du jour, le surpuissant BONITO DU BERLAIS (Grande Course de Haies des 3 Ans) et le surdoué MILORD THOMAS (Prix La Haye Jousselin) ont également gagné dans l’anonymat alors que des horaires étudiés pourraient permettre de les mettre à l’honneur. Quel dommage ! 

Restons optimistes grâce aux chevaux Les “COUPS SÛRS” existent-ils?