Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Quand les courses font leur contre publicité...

31 mars 2014

Nombreux sont les motifs d’insatisfaction. Plutôt que de tout mettre à plat et d’avoir encore une petite chance de rattraper les parieurs qui s’enfuient, on persévère dans la politique de l’autruche, qui mène droit dans le mur. Samedi dernier à Vincennes, a eu lieu l’illustration parfaite de ce qu’il ne faut pas faire en terme d’enquête, période durant laquelle le parieur est en attente, ne sachant s’il va passer du statut de gagnant à perdant ou l’inverse.

 

Un épisode détesté par le plus grand nombre. Bien sûr, il n’est pas question de supprimer les enquêtes, mais ne pourrait-on déclencher la sirène que lorsque cela est réellement nécessaire ? Dans le Prix de Geugnon, on voit clairement ATTILA BERRY passer le poteau en tête... et au galop. Avait-on besoin de l’afficher, même provisoirement, vainqueur ? À l’inverse, il était superflu d’ouvrir une enquête, dans la course précédente, pour URBAIN JET qui n’avait donné que deux “coups de pattes...” Tout à l’envers !

Une organisation enfin “pro” ? Disparition de trotteurs