Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

URGENT : UNE CINQUANTAINE DE PONEYS EN DANGER DE MORT

19 mars 2014

URGENT : UNE CINQUANTAINE DE PONEYS EN DANGER DE MORT

Les anciens haras de Pompadour, à Dun-le-Palestel, appartiennent désormais à cette commune du département de la Creuse. L'affaire a débuté il y a une quinzaine de mois lorsque le haras national de Pompadour cesse de s'occuper de son antenne de Dun-le-Pastel, dans le cadre de la restructuration nationale des haras nationaux. La commune devient alors propriétaire du site et un homme (locataire ou embauché par la municipalité, on ne sait encore) est amené à s'occuper du haras et des animaux. En fait, ce dernier a transformé l’endroit en un véritable cimetière d'équidés, plus précisément de poneys. Le scandale vient d'éclater au grand jour, la SPA de Creuse ayant été appelé au secours pour gérer la situation. Une trentaine de poneys sont morts dans des conditions lamentables (pour la plupart de faim et de soif…). 

Aujourd'hui, la situation est dramatique. Les animaux ayant survécu ont été placés sous contrôle. La SPA de la Creuse a également lancé un appel sur sa page Facebook et auprès des habitants de la région. Aurélie Mounoussami, présidente de la SPA de Creuse précise :

"Depuis que l'on a été alerté, nous avons subi trois pertes, des poneys qui étaient épuisés, toujours couchés, dans un état de faiblesse extrême. Il y a beaucoup de femelles gestantes, qui vont avoir des poulains dans des conditions très problématiques puisque elles sont très amaigries. Nous avons fait intervenir des vétérinaires sur site. Nous gérons les urgences, notamment en alimentation et en eau qui n’était pas dans tous les prés. On a besoin de bénévoles habitués aux équidés, de foin, et de matériaux comme bacs à eau, clôtures rubans, de batteries, notamment pour créer des paddocks en fonctions de pathologies des poneys, afin de les parquer en sécurité avec de l'eau et de la nourriture”.

La SPA gère la situation, sur place, avec l'association "Les Crins de Liberté". Sur ce haras d'une vingtaine d'hectares, le cahier des charges prévoyait de pérenniser l'activité équestre avec pension, balades et élevage. Jusqu'à 150 poneys y auraient été accueillis en un peu plus d'un an. Mais depuis novembre, de nombreux voisins ont constaté que le site se dégradait, que des animaux disparaissaient et que d'autres étaient dans un état inquiétant. Alertés, la SPA et la mairie de Dun-le-Palestel ont fait venir la direction des services vétérinaires il y a trois semaines et la préfecture a ordonné la mise sous séquestre du site en attendant les résultats d’une enquête qui a été ouverte. En attendant, il faut sauver les poneys en danger.

Vous pouvez contacter la spa Guéret par mail “spa.gueret@orange.fr” ou par téléphone au 05. 55. 81. 99. 31. Et montrer ainsi que turfistes et monde du cheval peuvent  être solidaires d’équidés en détresse, quels qu’ils soient.

VINCENNES DE GALA AVEC UNE “VISION INTENSE”... DE “BEAUX CADORS” (GOLDEN CLUB) Rassurant...