Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Réunion test à cagnes

04 février 2014

Ce mardi, vous pouvez constater que la Réunion 1 à lieu à Cagnes, mais la réunion 2 également... Rassurez-vous, ce n’est pas une erreur. C’est un test réalisé pour voir si l’expérience est intéressante. Disons-le tout net, nous y sommes très favorables.

Tout d’abord, cela va dans le sens de la concentration qui peut représenter une économie non négligeable pour tous. Pour les professionnels, ce sont 16 courses -huit de trot et huit de plat- ; pas de question à se poser pour la destination des réunions Premium, tout est sur le même site. C’est une économie sur le plan physique et sur le coût du transport. Cela va dans le bon sens, dans la mesure où nombre d’entraîneurs n’ont plus le temps d’aller aux courses, un comble ! C’est également intéressant, financièrement parlant, pour l’institution dans son ensemble, Équidia pouvant concentrer ses efforts et ses coûts de retransmission sur un seul site ; idem pour les flux de prises de paris du PMU. Pour les parieurs, point de désagrément dans la mesure où, ressentant souvent le besoin de changement, ils auront deux spécialités (trot-galop) au même programme. C’est un “plus” dont les hippodromes mixtes ne profitent pas assez.

C’EST DE LA DISCUSSION QUE JAILLIT LA LUMIÈRE Venons-en maintenant aux points qui nous semblent devoir faire débat, même si cela n’est guère apprécié dans le milieu. Pourtant, c’est en confrontant des points de vue différents que l’on approche de la perfection... Ainsi, dans ce test de seize courses, il y a quelques points qui méritent réflexion. Est-il notamment judicieux d’alterner les deux spécialités au rythme d’une course sur deux ? Pas certain pour le turfiste, qui pourrait y perdre son latin... Mais pour les organisateurs, c’est impératif dans la mesure où figure dans le cahier des charges le rythme d’une course tous les quarts d’heure ! Un rythme à mon sens trop élevé, d’autant que le moindre aléa technique risque d’avoir des conséquences et une perte de repères. Autre élément posant question, la réunion 1 commence à 13h50, la réunion 2 à midi... Allez comprendre ! La séparation étant obligatoire (pour les tickets PMU non adaptés), il serait logique de respecter l’ordre chronologique. Reste le choix des jeux, avec le PICK5 trotteur à 13 partants alors qu’une autre belle épreuve à 18 est au programme. Le manque de coordination se poursuit donc avec un gâchis auquel nous sommes hélas habitués. En résumé, l’expérience vaut d’être tentée et améliorée, nous laissant penser que l’avenir est à une gouvernance commune trot-galop, et à davantage de lieux capables d’organiser des réunions mixtes. C’est aussi à prendre en compte, notamment pour l’avenir des hippodromes parisiens...                           

LE PRIX DE FRANCE, LE BON CHOIX ! Prix d’Amérique : MAHARAJAH, grand vainqueur d’une course tactique