Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Retour sur un “petit” Prix de France tactique...

15 février 2014

Le Prix de France, deuxième des trois grands classiques d’attelage du meeting, ne laissera pas un grand souvenir. Disputé dimanche dernier, avant le Prix de Paris dans une semaine, il a donné lieu à une “fausse courses”. Je m’explique. Très souvent désormais, sur ce tracé 2.100 mètres autostart, on démarre très vite. Trop vite dans le prix de France avec les premiers 500 sur le pied de... 1’03”! Ensuite, donc il faut souffler, on effectue donc la plaine et la montée au ralenti avant de finir sur une accélération, avec un peloton qui s’est regroupé.

Aller de l’avant est suicidaire, voir THE BEST MADRIK, mais attendre trop loin l’est également, au risque de se faire enfermer, comme UHLAN DU VAL... Les malheureux sont donc très nombreux et ce sont les circonstances et le placement qui font la différence. Ainsi, on peut dire sans risque que ce genre de course peut être disputée dix fois, nous aurons dix fois une arrivée différente... Retenons tout de même, pour la forme, le nom du vainqueur NORAS BEAN, qui marque la belle santé des scandinaves face aux français. La confirmation du grand talent et de la patience de Philippe Daugeard avec le très généreux UNIVERS DE PAN, battu d’un nez, et le nouveau très bon comportement de TIEGO D’ÉTANG. Les adieux de READY CASH ont hélas été manqués sur la piste (disqualifié en descendant, il a ensuite montré qu’il l’aurait emporté sans cette faute) mais pas hors compétition, les organisateurs ayant bien fait les choses autour du crack.

(AMERICAN PICK) QUI PENSE AUX TURFISTES LES COURSES HIPPIQUES ONT-ELLES UN AVENIR ?