Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

CRITERIUM CONTINENTAL POUR “VICTOIRE”,

29 décembre 2013

PRIX DE VINCENNES POUR “ATLESSIMA” ! ET DES JUGES CONTESTABLES...

Le week-end dernier promettait beaucoup vu le nombre de chevaux de classe en piste. Mais avant de parler des trotteurs, qui tenaient le haut du pavé à Vincennes, célébrons celui qui a officiellement mis fin à sa carrière au japon, le crack ORFEVRE.  Ce pur-sang élevé au soleil levant nous avait enthousiasmé lors de ses déplacements à Longchamp et notamment dans l’Arc, qu’il aurait mérité de remporter l’an dernier tant il était supérieur à SOLEMIA. Cette année, après être tombé sur la phénoménale TREVE début octobre, il a remporté, chez lui un dernier succès de prestige face aux meilleurs de son continent. Quand on sait que la valeur des courses japonaises est proche de la notre, sa victoire, acquise avec... huit longueurs d’avance, témoigne de sa force et de son immense talent. Mais il va logiquement se consacrer désormais à la fonction de reproducteur, très convoité. Chapeau et salut l’artiste !

À Vincennes, dimanche fut également un jour de gala. Dans le Critérium Continental, VICTOIRE (il fallait oser l’appeler ainsi...) a une nouvelle fois mis son coeur sur la piste. En effet, elle n’a pas bénéficié d’un parcours extrêmement favorable, se retrouvant à l’extérieur des deux chevaux de tête (PRINCESS GRIF et VOLTIGEUR DE MYRT) dans le dernier tournant, une position on le sait très inconfortable... Rare sont les chevaux, au niveau Groupe I à pouvoir tourner autour ainsi et ensuite se montrer le plus fort. Ce qui est enthousiasmant, avec cette pouliche de la famille Mottier, c’est le courage dont elle fait preuve à chaque fois. à croire qu’elle se dynamise quand elle est à la lutte. Elle ne donne en effet jamais l’impression de dominer, mais elle est très dure à doubler. Le très affûté VAUX LE VICOMTE en a fait les frais, venant se porter à sa hauteur à cent mètres du poteau, comme pour la “manger tout cru”. Mais malgré les efforts de “J.M.B” (voir photo ci-dessus), VICTOIRE a repoussé son attaque avec un courage hors norme. Bravo à elle et à son entourage qui ont effectué un travail remarquable pour la tenir ainsi très “fit” cette année. Ce fut la première déconvenue pour Jean-Michel Bazire, qui se voyait bien l’emporter lorsque VAUX LE VICOMTE est venu vite à mi-ligne droite. La seconde est venue après l’arrivée, la sirène des commissaires annonçant une enquête sur un changement de ligne. En effet, ayant beaucoup de gaz, “J.M.B” a quelque peu “sorti” un rival étranger (INDIGIOUS) à l’entrée de la ligne droite, ce dernier répondant par une faute, étant disqualifié. Jugé responsable, VAUX LE VICOMTE a perdu le bénéfice de ses efforts, un peu comme Fouquet, qui fut expulsé et banni du royaume de Louis XIV pour avoir fait construire ce fameux château de “Vaux-le-Vicomte”, trop luxueux aux yeux du roi. Mais c’est une autre histoire... À Vincennes, c’est VILLAGE MYSTIC, irréprochable, qui a hérité de la deuxième place d’un Critérium dont on le sait, la lauréate a gagné son ticket pour le Prix d’Amérique.  Ce n’est qu’un avis, mais cela me semble un peu juste pour aller défier les anciens.

Au trot monté, on attendait un nouveau succès de l’impressionnante VISION INTENSE, laquelle n’a pas apprécié l’allure réduite et s’est perdue dans ses allures, étant disqualifiée. Une drôle de jument qui ne sait pas aller lentement... On en reparlera. La victoire est revenue à la belle VALSE CASTELETS, qui ne déçoit jamais. Elle a tout pour devenir une chouchoute du Plateau de Gravelle !

Toujours sous la selle, dimanche était aussi le jour du Groupe I pour les 3 ans, le Prix de Vincennes. ATLESSIMA l’a emporté de loin, faisant aussi bien que ses deux compagnons d’écurie en 2010 (TEXAS CHARM) et 2012 (VISION INTENSE)... Excusez du peu ! D’ailleurs, Éric Raffin, son jockey, ne tarit pas d’éloge, l’ayant résumé ainsi : “C’est de la came !”. Signalons que les commissaires ont ouvert une enquête sur ses allures mais qu’elle fut fort logiquement maintenue. En revanche, on peut s’étonner de la disqualification du 3è, AVIREAU DE HOUELLE. Évidemment, si l’on cherche la petite bête, on peut trouver un petit décalage derrière, le poulain levant très haut le postérieur droit. Cela justifie-t-il une disqualification ? Probablement pas d’autant que les commissaires auraient dû tenir compte des circonstances sportives. En effet, AGRIPPINE, finalement 2è, a longuement galopé (une douzaine de foulées) avant le dernier tournant, se soulageant beaucoup, ce qui lui a permis de revenir attaquer pour les places à mi-ligne droite. En analysant, les commissaires auraient donc dû tenir compte du fait qu’AVIREAU DE HOUELLE avait été poussé dans ses ultimes retranchements par une pouliche qui avait fait une longue faute précédemment... Que nenni ! Ils ont fait tombé le couperet sans nuance, préférant sans doute règler ainsi leurs comptes avec Daniel Augereau, le propriétaire, celui-là même qui fut l’auteur d’un rapport qui remettait en cause l’organisation des courses. Celui-là même qui dénonçait aussi, sur Canal+ au printemps (Spécial Investigation), le manque d’indépendance et les conflits d’intérêts des juges et des dirigeants... Pitoyable ! 

JONATHAN PLOUGANOU VAINQUEUR DE LA CRAVACHE D’OR ! SANTON DANS LE COLLIMATEUR DES COMMISSAIRES !