Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

David COTTIN tient sa revanche avec SHANNON ROCK

08 novembre 2013

Si Christophe Soumillon mérite évidemment un coup de chapeau pour son nouvel exploit réalisé avec HIPPOMENE, lauréat dimanche du Prix Cambacérès, après les fortes émotions de la veille avec CEASARS’PALACE, qui va le mieux possible, c’est un vrai jockey d’obstacles qui est l’objet de notre “top” cette semaine, à savoir David Cottin.

On sait qu’il avait perdu la monte de SHANNON ROCK suite à sa courte défaite en mai dans le Grand Steeple-Chase de Paris. Défaite que l’entraîneur Jean-Paul Gallorini avait mis sur le compte du jockey, venu un peu trop tôt prendre l’avantage avec un cheval qui a tendance à serrer le frein à mains quand il se retrouve devant. L’entraîneur avait donc choisi de confier ensuite SHANNON ROCK à Bertrand Lestrade mais ce dernier, suspendu, ne pouvait honorer la monte dimanche dernier, et après quelques palabres (et pression des propriétaires croit-on savoir) David Cottin a été rappelé pour ce classique de l’automne, le Prix La Haye Jousselin. Et comme tous les grands jockeys, il a su analyser sa (petite) erreur du Grand Steeple, pour cette fois faire venir SHANNON ROCK à point nommé, et dominer un SAINT PALOIS qui, à 5 ans, a recouvré toutes ses possibilités. Un succès brillant, qui ne doit donc rien à personne, et qui est donc le fruit d’un travail d’équipe, dans laquelle David Cottin, cavalier talentueux s’il en est, fut l’artisan.

MULTI : Une règle stupide... parmi d'autres ! Le port des oeillères pour ROCAILLE : les commissaires de France-Galop oublient les parieurs