Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

Le port des oeillères pour ROCAILLE : les commissaires de France-Galop oublient les parieurs

30 octobre 2013

Je trouve ahurissant le silence des médias sur le port des œillères de Rocaille, 2è du Quinté de mercredi 25 octobre à Deauville. Seule l’Association Nationale des Turfistes (voir article ci-dessous) a réagi. Devrait-on alors faire comme les autres, taire ces petits scandales dont les seules victimes sont les parieurs ? Rappelons les faits. À la déclaration de partants, lundi, le service technique de France-Galop, irréprochable ici dans son fonctionnement, a validé les partants du quinté de mercredi avec Rocaille, N°1, sans œillères. Quelle peut-être la lecture d’un tel élément chez un turfiste qui réfléchit et analyse (il y en a encore...).

Pénalisée pour son succès du 6 août, absente depuis le 20 (quasiment deux mois), ROCAILLE effectue donc une petite rentrée dans une configuration non optimale. Cas similaire à un trotteur non déferré qui vient de réaliser ses deux meilleures valeurs pieds nus et qui rentre dans un Quinté ferré... La tentation est donc forte d’accorder une grande priorité à d’autres dans ces courses où les chevaux se tiennent de près. Malheureusement pour les parieurs, ce n’était qu’un oubli du secrétariat de l’entraîneur, en l’occurrence Christiane Head. Renseignement pris, cette dernière a donc demandé, mardi à Deauville, à l’un des commissaires d’accepter que ROCAILLE porte des œillères, ce qui fut accepté. Une fois encore, entraîneur (en l’occurrence la Présidente du syndicat des entraîneurs et marié à un journaliste qui plus est) et commissaires, deux des rouages essentiels au bon fonctionnement des courses, ont agi sans se préoccuper des joueurs, et de la désinformation dont ils allaient être victimes, toute la presse spécialisée parue en kiosque le mardi matin ayant publié une “fausse information”. Nouvelle preuve de mépris. Dès lors, et contrairement à ce que l’on a pu entendre de certains consultants sur Equidia (l’essentiel c’est que les parieurs aient été prévenus avant le départ...), n’oubliez pas, messieurs les dirigeants et différents responsables, que les enjeux pris dans la dernière demi-heure sont minoritaires en ce qui concerne les paris combinés (Quinté, quarté, Tiercé, Multis) et qu’une grande majorité de parieurs parient avant d’aller travailler le matin, ou pendant l’heure du déjeuner avant 13 heures.

Suite à l’affaire ROCAILLE, il nous faut aussi signaler l’oubli de Yann-Marie Porzier concernant le port des œillères de NEXT ROUND qui fut lui aussi autorisé, après la déclaration des partants, a rectifié l’oubli du port des œillères. Si cette omission est tout autant condamnable que celle de Christiane Head, on peut cette fois davantage comprendre l’acceptation des commissaires   en dernière minute car NEXT ROUND n’avait jamais couru sans cet ustensile en obstacle. De plus, il avait couru récemment. Le cas n’est donc pas comparable mais il permet de constater que France Galop accepte donc quasiment systématiquement ces changements alors qu’il faut adopter l’une des deux autres possibilités : soit étudier l’impact possible sur les parieurs et sur la performance éventuelle (ce qui demeure compliqué car un brin subjectif), soit interdire toute modification après déclaration des partants, ce qui serait la solution la moins contestable et la plus transparente.

David COTTIN tient sa revanche avec SHANNON ROCK COMMUNIQUÉ DE L’A.N.T : le port des oeillères pour ROCAILLE