Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

PHILIPPE DAUGEARD et UNIVERS DE PAN : la récompense d'une certaine philosophie des courses

03 août 2013

Il y a un peu moins d’un an, j’avais rendu hommage à un entraîneur qui, sans faire de bruit, se voyait peu à peu récompensé de son travail, basé sur l’harmonie avec ses pensionnaires chevaux, et son personnel. Nous rappelions alors qu’il avait la particularité (aussi curieux que cela puisse paraître, c’est loin d’être le cas de certains entraîneurs qui ne voient en l’équidé qu’une machine à produire du revenu...) de beaucoup aimer et respecter ses chevaux.

Nous rappelions aussi qu’il ne devait rien à personne, ayant su se hisser à un haut niveau avec des moyens parfois limités. Il a commencé à se faire une belle réputation avec des chevaux acquis à de petits prix, et parfois “à réclamer”. Il a notamment marqué les esprits avec GATSBY, un trotteur qui après avoir été acheté en course, a fait une seconde carrière de toute beauté, jusqu’à sa limite d’âge. Un trotteur caractériel, difficile à utiliser, et qui chez Philippe Daugeard fut d’une parfaite régularité. Et puis il reste cette image exceptionnelle, en direct sur Equidia, de l’émotion de l’entraîneur quand GATSBY a disputé sa dernière course en France. Jamais nous n’avions encore vu un entraîneur avoir la larme à l’oeil en rendant hommage à l’un des ses fidèles compagnons. Si l’on devait résumer l’homme de la région de Bernay, on pourrait donc le faire avec ce trotteur, GATSBY. Tout y était, la compréhension, le respect (un maître mot dans la philosophie de Philippe Daugeard) et le talent pour exploiter un trotteur que certains croyaient fini. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Philippe Daugeard a désormais un classique dans son écurie : il gère la carrière, en association avec l’un de ses fidèles propriétaires, Olivier Horvath, de la “perle noire”, UNIVERS DE PAN !

Un trotteur qui a toujours couru selon la méthode Daugeard, sagement, afin de lui préserver un moral d’attaquant. La recette ? Là encore le respect. Jamais d’effort inutile durant un parcours. Jamais ne se considérer comme “imbattable”, la gagne étant du bonus si cela se passe bien. Tout l’art de l’entraîneur-driver étant de jumeler cette technique avec le “respect” du parieur. Le compromis entre le meilleur résultat possible et le maintien du moral de son cheval étant sa ligne de conduite. C’est ainsi qu’il a élevé UNIVERS DE PAN au rang des meilleurs de la génération des “U”. C’est ainsi qu’il le drivera encore ce dimanche dans le Groupe II Prix de la Haye, avec comme objectif le Critérium des 5 Ans, à la fin du mois. Voilà pourquoi UNIVERS DU PAN et Philippe Daugeard sont en passe de devenir les chouchous des turfistes. Et c’est amplement mérité.

ALBERT HALL : Quand France Galop prouve son incompétence par l'absurde PIERRE VERCRUYSSE AVEC ORIONE DEGLI DEI : UN COUP TACTIQUE !