Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

COURRIER DE LECTEUR : les "Cottin", on n'y comprend rien !

14 juin 2013

“Je vous écris pour vous dire ma colère suite à l'arrivée du quinté du jeudi 13 à Auteuil. Cela fait déjà longtemps que les partants de l'entraîneur F.M Cottin posent problème. Quand on les attend ses chevaux ne sont pas là, lorsqu'on ne les attend pas ils sont dans le quinté. Ses chevaux font des valeurs qu'ils ne répètent pas et ressurgissent un jour on ne sait pourquoi, comme Pibrac dimanche dernier. Je me souviens d'une interview dans le passé où il se plaignait d'être obligé d'enjamber des personnes affalées sur les marches, en "marcel", avec des "bull-finch" sous les bras et une bière à la main ! En plus il nous méprise, d'autant que je n'ai jamais vu quelqu'un en "marcel" à Auteuil... Et quand bien même, pense-t-il une seconde d'où vient l'argent des allocations de courses ? Ce jeudi, le N°17 Vado Via ne méritait pas qu'on s'attarde sur ses chances, ni par ses performances ni par les déclarations de F.M Cottin à la presse qui présentait quatre autres concurrents. Ce problème dure depuis longtemps déjà sans que personne n'en parle.

  Est-ce en raison du fait qu'il fournit des partants en nombre et qu'il rend ainsi service à l'institution ? Alors que faut-il en penser : que l'entraîneur ne connaît pas la valeur de ses chevaux ou qu'il se fiche de nous ? Je pencherai pour la deuxième solution. Faire le papier est un plaisir mais lorsqu'il y a des "F.M.Cottin", autant jouer sa date de naissance. Il n'y a plus aucune logique et je suis dégoûtée.” Morgane Le Gall

Voilà un courrier d'une lectrice qui suit les courses de près et qui reflète parfaitement le sentiment que peuvent avoir les turfistes/parieurs qui s'intéressent encore aux courses pour ce qu'elles sont, une compétition sportive sur laquelle on met en place des raisonnements en étudiant les performances. Force est de reconnaître que cet entraîneur, François-Marie Cottin, est insaisissable. L'exemple de cette Vado Via en est la parfaite et triste illustration. Jeudi, elle était la plus délaissée des cinq représentants de l'entraîneur. D'ailleurs, en raison du poids plancher de la course (62) elle portait deux kilos de surcharge, sa "valeur" la plaçant dans cette épreuve à 60 kilos. Pas vraiment emballant. D'ailleurs, sa valeur handicap, parlons-en. Comment France-Galop peut-il qualifier une telle pouliche, ayant quatre courses publiques avec comme seul "résultat" (si l'on peut dire…) qualificatif, une 7è place dans une course AQPS de femelles à Vichy, à huit longueurs de la 6è ? Les colonnes leur sont ouvertes pour justifier cela. Tout comme elles le sont également aux handicapeurs pour savoir sur la foi de quoi ils ont pu lui attribuer une valeur handicap, la pouliche n'ayant donc aucune performance significative. Signalons, enfin, qu'elle venait de terminer non placée à Auteuil, dans une course remportée brillamment par une autre "FM.Cottin", Avenue Murillo, le 3 juin. Cette dernière était aussi présente jeudi et a cette fois terminé derrière sa compagne (6è) qu'elle avait devancée d'au moins vingt longueurs une semaine plus tôt. Dès lors, même si à cet âge les sauteurs peuvent progresser ou régresser rapidement, on se demande comment, face à un tel cas d'école d'incohérence, les organisateurs, via leurs commissaires et observateurs officiels, peuvent assister à de telles performances ou contre-performances sans souffler mot. Pour eux, c'est donc que tout est normal…

PIERRE VERCRUYSSE, CHAMPION DU MONDE DES DRIVERS PROPOS D'ENTRAINEUR : PRUDENCE...