Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

NANTES ET SON QUINTÉ ANNULÉ : AFFLIGEANT !

12 juin 2013

Ce qui s’est passé à Nantes mardi est si grave, si impardonnable, que l’on ne peut que faire court. Quoi dire ? Que Nantes et son profil ne permettant pas aux chevaux à pointe de vitesse de s’illustrer n’a pas grand intérêt pour des enjeux nationaux au galop ? On le sait déjà. Mais mardi, avec les stalles de départ restées au milieu de la piste cela aurait pu finir en boucherie, pour les hommes comme pour les chevaux.

  Il n’y a même plus qualificatif utilisable. Non seulement des vies ont été mises en danger, c’est évidemment le plus impardonnable, mais le quinté a dû être annulé et cela a coûté un remboursement total des mises et un manque à gagner terrible pour l’institution. Navrant également le manque de réaction du côté France-Galop. Aucune excuse n’a été formulée pour cette faute grave qui aurait valu dans n’importe quel autre secteur des sanctions très lourdes. Peu importe les raisons, officiellement une panne électronique du démarreur d’un nouveau tracteur... Décidément, le mot RESPONSABILITÉ est inconnu chez les organisateurs de courses. L’illustration en a été donnée par le Président, M.Bodiguel, qui s’est félicité qu’il n’y ait pas eu de bobo (c’est la moindre des choses) incriminant le mauvais sort, le manque de chance. Précisant même que l’alerte avait été faite dans de bonnes conditions pour prévenir les jockeys ! Curieux car du côté de ces derniers, le son de cloche n’est pas le même. Ils disent pour la plupart ne rien avoir entendu et ne devoir leur salut qu’à Adrien Fouassier qui, percevant un léger bruit de sirène, a été pris d’un doute et a enclenché le ralentissement... Faudra-t-il donc une véritable catastrophe pour que l’on comprenne en haut lieu, que des courses qui génèrent des millions d’euros d’enjeux (9 millions pour ce Quinté nantais) ne peuvent être gérées sur fond d’amateurisme inconscient.

PROPOS D'ENTRAINEUR : PRUDENCE... FREDDY HEAD ET SON POULAIN PAS SI “ANODIN”.