Bibliothèque

Pour découvrir une sélection des ACTUS publiées les années précédentes, cliquer sur une période :

Actualité hippique : une analyse acérée signée Lanabère

Il se passe chaque jour quelque chose sur les hippodromes. Si nombre de courses ne sont en fait que des épreuves loteries de faible niveau, il existe de vrais événements, avec des chevaux de qualité. Dans cette rubrique, vous saurez tout des compétitions de bon niveau et tout ce qui se dit en secret dans les coulisses. Présentation d'avant-course, analyse après-course en fonction de l'intérêt sportif...   Pour cela, nous sommes chaque jour au sein des écuries, sur les champs de courses et dans les centres d'entraînement.

N° Audiotel > 08.99.700.720

(0,80 € la minute)

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les Quintés les jours fériés

16 avril 2018

En lien direct avec ces jours fériés, comme après-demain pour Pâques, pourquoi maintenir un horaire de départ du quinté comme si c’était un jour de semaine, à savoir 13h47 ? Les parieurs du week-end sont nombreux à ne jouer que lors de ces jours de repos, les enjeux en témoignent. Ils ont donc lhabitude dun quinté à 15h15 (14h45 pendant cette période de présidentielle, on se demande là encore pourquoi). Résultat des courses, on peut donc perdre des parieurs en ces jours particuliers, tout simplement car ils pourraient tenter de faire valider leur jeu dans la dernière heure, majorité des investissements désormais... Et de toute manière, par effet mécanique, un quinté qui laisse une heure, une heure trente de plus pour jouer ne peut qu’être bénéfique !  Alors pourquoi cet entêtement qui dure depuis plusieurs années ? Quon nous donne une bonne raison...

Le Trophée Vert : une réussite peu mise en avant

15 avril 2018

Si de nombreuses règles doivent être améliorées pour redonner à notre sport (qui nest dailleurs pas considéré comme tel), de son intérêt, il en va de même des programmes. Ainsi, durant ce week-end prolongé, nous irons à Vincennes samedi, avec un quinté de bon niveau, ce qui était déjà le cas vendredi soir. Les galopeurs ont donc les deux quintés de dimanche et lundi, avec le dernier jour un Prix du Président de la République, steeple-chase handicap, de grande réputation et de bonne facture à Auteuil. Course intéressante encore cette année.

Les “Dimanches” au galop

10 avril 2018

L’idée est bonne, ayant pour but de faire de certaines réunions un cadre de découverte pour le plus grand nombre. Sur le site de la billetterie de France-Galop, on peut lire : Partez en famille à la découverte de l'hippodrome et du monde des courses”. Très bien. Mais pourquoi gâcher une belle initiative en proposant Rendez-vous  le 17 avril 2017 à Auteuil pour la prochaine date des Dimanches au Galop ! Puis le 1er mai...  Deux dimanches au galop” qui sont des lundis. Fériés certes, mais pourquoi une telle confusion de message ? Quel impact sinon évidemment une com” brouillée ? Cest incompréhensible et à l’image de bien dautres choses.

Assumer le trot monté...

07 janvier 2018

Le trot monté commence son triptyque classique avec, ce dimanche, le Prix du Calvados. Pour la première fois, il est instauré un challenge, avec un bonus (100.000 €) si un cheval remporte aussi les deux autres classiques, Prix de Cornulier et Prix de l’Ile-de-France. Une bonne initiative. Le lot est encore de première qualité, avec plusieurs champions.

PROPULSION, “finger in the nose”

31 décembre 2017

On attendait un Prix de Bourgogne très relevé dimanche dernier, à l’occasion de la troisième course qualificative au Prix d’Amérique. S’il est vrai que, souvent, cette course de vitesse (2.100 mètres) est le dernier vrai combat entre les meilleurs chevaux d’âge, cette édition restera dans les mémoires par son résultat (PROPULSION a devancé BOLD EAGLE...), mais aussi par le niveau de la compétition, tant le lauréat a imposé un rythme soutenu d’un bout à l’autre. Et quel rythme ! S’il est parfois des réductions kilométriques flatteuses, son 1’10”5 est un vrai temps, car obtenu grâce à deux portions de 500 mètres très rapides : sur le pied de 1’08”3 pour les cinq cents premiers, et surtout 1’08”8 pour finir !

ALFAS DA VINCI, mort pour rien ?

30 décembre 2017

L’avant dernier quinté de l’année aura été un cauchemar... Alors qu’il revenait des derniers rangs à pleine vitesse, suivi comme son ombre par CALL ME KEEPER, le favori ALFAS DA VINCI (l’alezan à gauche) s’est fracturé un antérieur et a dû s’arrêter, accrochant CALL ME KEEPER avec lequel Pierre Vercruysse n’a pu éviter la chute. En grande condition physique, ce dernier a pu heureusement éviter la catastrophe. Si CALL ME KEEPER a pu, lui, rentrer sain, le pauvre ALFAS DA VINCI a dû être euthanasié pour abréger ses souffrances. À la suite de cet accident dramatique, une polémique est née, notamment sur les réseaux sociaux, du fait que lors des heats d’échauffements, ALFAS DA VINCI était très "raidillard", voire boiteux (il y a des images où l’on voit le cheval “feinter” au petit trot...).

Un parfum d'Amérique...

24 décembre 2017

Grande journée ce dimanche à Vincennes avec un programme riche en courses de premier plan. C’est le Prix Ténor de Baune qui a été choisi comme quinté, de préférence au Critérium Continental , un autre Groupe I. Un choix qui n’a pas dû être évident tant les deux courses ont des atouts semblables. 

L’envie

16 décembre 2017

C. Soumillon et son agent, dans leur quête du record annuel de victoires ( plus de 300), que le jockey devrait battre très rapidement désormais (c’est acquis sans incident) ont très soif de victoires... La future cravache d’or avait même été déclarée dans la première course aujourd’hui à Deauville… alors que c’est une épreuve réservée aux femmes jockeys ! L’envie est bel et bien présente.

 

PMU : bonne nouvelle pour le taux retour joueur

16 décembre 2017

On le dit depuis très longtemps, le "TRJ" est essentiel pour le parieur, qui apprécie le taux le plus élevé possible et pour cause, ce qui lui revient en tant que “gagnant” est d’une importance capitale. On sait par exemple que les enjeux sur les paris simples suivent la courbe de ce taux retour joueurs. Quand il a été récemment remonté, les enjeux aux paris simples ont suivi. Lorsqu’il avait précédemment baissé, il en avait été de même. En 2018, sur le simple, le “TRJ” restera à 84,1%. Il augmentera, et c’est une très bonne nouvelle, au Quinté pour passer de 64 à 65%, au Multi de 63,5 à 65,2% et aussi au Pick5  de 63,7 à 64,2%. Les parieurs vont apprécier. 

NUNCIO l’arlesienne

16 décembre 2017

Le champion nordique est, on le sait, très handicapé. Soit par une douleur introuvable, soit par une habitude de compensation qui l’amène à se soulager mais toujours est-il qu’il a été très décevant lors de ses sorties scandinaves cette année. Encore très récemment, il vient d’être battu... Mais plus que le résultat, ce sont ses allures (il ne trotte pas et serait systématiquement disqualifié en Frances) qui ne sont guère rassurantes. Sans miracle en très peu de temps, il peu probable qu’on le voit à Vincennes cet hiver…

Les trotteurs "FR" pas à la noce

16 décembre 2017

Aujourd’hui, dans le Prix Oscar Collard (Groupe III) ouvert aux "européens", sur les 14 partants, une seule est de naissance française, CALY LOULOU… Pas sûr que les éleveurs et propriétaires français soient rassurés…

Le temps est aux restrictions

16 décembre 2017

Cette semaine, Le Trot a budgété 2018 à la baisse. Nous y reviendrons en détail. Et vu les enjeux décevants, même dans les gros quintés comme la Finale du GNT, ou encore dimanche dernier dans le pourtant magnifique Prix du Bourbonnais, pas de quoi voir l’avenir en rose… Pour la petite histoire, cet hiver, la prime de la Triple couronne (Prix d’Amérique-France-Paris) gagnée l'hiver dernier par BOLD EAGLE, passe de 300 000 à 150 000 euros…

Dommage pour l’image

16 décembre 2017

Le Président de l'ARJEL, Charles Coppolani, a dirigé la réunion de la Plate-forme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives vendredi… Malheureusement, cela ne concerne que le "sport", donc pas les courses hippiques pour l’organisme chargé de la surveillance et de la régulation des jeux en ligne... 

Deux départs la même semaine…

07 décembre 2017

Le destin est parfois curieux. Cette semaine, deux grandes figures populaires s’en sont allées. Jean d’Ormesson était un grand intellectuel qui savait parler de tout, à tous… Un personnage solaire, issu de la bourgeoisie. Johnny, lui, était « Né dans la rue ». Cela deviendra un de ses nombreux tubes…Un départ manqué, marqué par d’immenses cicatrices jamais refermées, tel l’abandon d’un père alors qu’il avait six mois. D’Ormesson et Johnny, rien ne pouvait les réunir. Sauf le fait de deux destins hors normes avec à la clé une reconnaissance populaire au sens premier du terme. Si le premier n’avait aucun lien avec l’hippisme, Johnny lui, y mettra un orteil, associé par amitié avec Mireille Darc, une dame au grand cœur elle aussi disparue récemment. 

ANNA MIX uniquement à l’autostart

03 décembre 2017

La très douée trotteuse de Franck Leblanc n’a pas réussi son test de départ lundi dernier à Vincennes. On se souvient que la jument avait été exclue des compétitions avec départ volté, après avoir refusé de prendre le départ dans le Prix d’Amérique 2017. 

Décès de la marquise Soledad de Moratalla.

03 décembre 2017

Tous les “sportsmen” connaissent le nom de cette passionnée de cheval et de courses qui s’est éteinte mercredi près de Bayonne, à l’âge de 87 ans. Elle fut l’une des plus grandes casaques françaises de ces dernières décennies, dans les trois spécialités. Elle a eu des chevaux chez un grand nombre de professionnels, auxquels elle est restée fidèle.

Fabrice souloy et les suspensions

03 décembre 2017

En Norvège, l’entraîneur normand avait écopé de 15 ans de suspension et environ 50.000€ d’amende suite aux contrôles positifs au cobalt de LIONEL, YOUR HIGHNESS, TIMONE EK et UN MEC D’HÉRIPRÉ. En appel, la suspension a été ramenée à 10 années...

QUAND UN ENTRAÎNEUR RAISONNE « TURFISTE »

09 octobre 2017

Julien Phélippon ne le cache pas, il s’est passionné pour les courses par l’angle du jeu. Puis, il a franchi le cap, devenant entraîneur avec une certaine réussite grâce aux chevaux récupérés d’horizons divers, mais qu’il a toujours respecté. L’amour des chevaux semblant être son autre marque de fabrique. Il est vrai qu’il vient de l’école de Corine Barande-Barbe. Jeudi, il a remporté le quinté avec WEEKFAIR, laquelle a fourni une spectaculaire fin de course. Elle confirmait là sa grande régularité, troisième marque de fabrique de cet entraîneur qui sait mieux que n’importe quel autre professionnel que le parieur apprécie les chevaux constants. Et les siens sont des modèles du genre, ce qui est fort appréciable.

DROLE DE BONHOMME, DRÔLE DE JET

09 octobre 2017

Samedi dernier, le trotteur français DRÔLE DE JET réussi un « drôle » d’exploit avec à son sulky un « drôle » de bonhomme, notre consultant Pierre Vercruysse. Même si les meilleurs scandinaves de 4 ans n’étaient pas tous qualifiés (course à inscription à la naissance), sa performance est remarquable. Élevé par Jean-Étienne Dubois, et confié à son ami à l’entraînement, ce dernier n’a jamais manqué de faire l’éloge de ce poulain racé et sanguin. Le fils de Coktail Jet progresse à grands pas et après ce succès classique, les engagements vont se faire plus rares.

ENABLE

09 octobre 2017

Fantastique lauréate dimanche dernier, la 3 ans ENABLE forme avec Lanfranco Dettori un couple parfait. Son éleveur-propriétaire, Khalid Abdullah, dont la casaque est l’une des plus illustres de tous les temps (portée entre autres par RAINBOW QUEST, DANCING BRAVE ou FRANKEL, probablement le plus grand cheval de l’histoire des courses outre-Manche) a savouré cette victoire avec une pouliche de 3 ans d’exception, que la raison aurait pu inciter ce grand éleveur à partir  au hars avec déjà un palmarès hors normes; Pourtant, cette semaine il a été annoncé qu'UNABLE allait, si tout va bien, demeurer à l’entraînement l’an prochain pour tenter le doublé, et offrir un sixième Arc à son jockey, déjà seul recordman avec cinq victoires. Quelle bonne nouvelle pour le sport hippique.